Des hippopotames meurent alors que le fleuve Congo est pollué par des déchets «toxiques»

émis en : la moyenne:

Kinshasa (AFP)

Le ministre de l’Environnement a déclaré, vendredi, que les substances toxiques rejetées en Angola ont rendu le fleuve rouge en République démocratique du Congo, mettant en garde contre une “catastrophe environnementale” alors que la pollution tue la faune, y compris les hippopotames.

“Ce changement de couleur sera causé par la fuite d’une substance toxique par une usine angolaise spécialisée dans l’extraction de diamants industriels”, a déclaré le ministre congolais de l’Environnement Yves Baziba dans un communiqué.

Les affluents contaminés se nourrissent de la rivière Kasaï à l’ouest du vaste pays d’Afrique centrale.

Des responsables locaux de la région du Kasaï ont déclaré que les corps d’hippopotames et de poissons avaient été retrouvés dans les eaux contaminées.

Le fleuve Kasaï se jette dans le fleuve Congo, qui est le deuxième plus long fleuve africain après le Nil.

Pazipa a déclaré que la situation était une “catastrophe environnementale” pour la population locale.

Elle a ajouté que le changement de couleur était « sur le point d’atteindre Kinshasa », où vivent plus de 10 millions de personnes.

Jusqu’à présent, la nature exacte des substances toxiques qui polluent les cours d’eau est inconnue. Une équipe d’experts du ministère de l’Environnement s’est précipitée dans la région pour collecter des échantillons de l’eau de la rivière.

READ  Qatar Airways Cargo apporte 5000 tonnes de fleurs à l'occasion de la Saint Valentin

Léonard Lachapelle

"Future teen idol. Pionnier hardcore de Twitter. Evangéliste de voyage d'une humilité exaspérante."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x