L’État du Qatar affirme qu’il déploie des efforts inlassables par le biais de la médiation pour résoudre les conflits en Afrique

New York – L’État du Qatar a affirmé avoir déployé des efforts inlassables ces dernières années par le biais d’une médiation fondée sur la Charte des Nations Unies pour prévenir et résoudre les conflits sur le continent africain en coordination avec le Conseil de sécurité.

L’État du Qatar a affirmé qu’il s’agissait d’une contribution à la lutte contre les causes profondes des conflits et à la réalisation de la sécurité, de la paix et du développement sur le continent africain, et dans le cadre du partenariat stratégique du Qatar avec les Nations Unies, où il a dirigé la médiation diplomatique du Qatar. efforts. Résoudre un certain nombre de conflits en Afrique, dont le dernier est la reprise des relations diplomatiques entre la République de Somalie et la République du Kenya, de manière à renforcer la stabilité sur le continent africain.

Cela est intervenu dans une déclaration prononcée par la Représentante permanente de l’État du Qatar auprès de l’Organisation des Nations Unies, Son Excellence Sheikha Alya Ahmed bin Saif Al Thani, lors du débat public du Conseil de sécurité sur le thème «Paix et sécurité en Afrique: s’attaquer aux causes profondes de conflit dans la phase post-pandémique. Relèvement en Afrique ».

Son Excellence a indiqué que l’examen continu par le Conseil de sécurité des moyens de s’attaquer aux causes profondes du conflit reflétait l’ampleur de son impact sur le développement dans ses dimensions humaine, économique et sociale, et le besoin urgent d’une réponse globale, coordonnée et efficace en tant que réponse intégrée. Une approche du maintien de la paix et de la sécurité internationales.

Son Excellence a également indiqué que le continent africain est riche de ses capacités vastes et variées, mais que l’exacerbation et la prolongation des conflits jettent des ombres négatives sur ses plans ambitieux et ses programmes de développement et humanitaires, et il est donc important que la communauté internationale s’associe à s’attaquer aux causes profondes des conflits sur le continent et l’aider à se concentrer sur la mise en œuvre de l’Agenda 2063 de l’Union africaine et du Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies.

READ  Le match: le match, sa position, Verratti, Mbappe, etc., le match complet de Pochettino après Saint-Etienne / Paris Saint-Germain (1-1)

Son Excellence a souligné qu’à un moment où les pays africains travaillent dans le cadre de l’Union africaine pour faire face aux dangers des conflits armés et aux défis du maintien de la sécurité, de la stabilité et du développement, la pandémie de coronavirus (Covid-19) constitue un fardeau supplémentaire. et un fardeau supplémentaire. Cela fait des ravages dans la vie. Néanmoins, il a produit des leçons supplémentaires et des incitations pour renforcer la coopération entre les pays du continent afin de faire progresser l’agenda africain prometteur et de parvenir à un relèvement global, en définissant des politiques de développement durable dans ses diverses dimensions et en renforçant l’interdépendance entre les activités de maintien et de consolidation de la paix, en une manière qui contribue à s’attaquer aux causes profondes des conflits.

Son Excellence a indiqué que dans ce contexte, il incombait actuellement à la communauté internationale d’aider les pays africains à renforcer leurs systèmes et institutions de santé, à se faire vacciner et à souligner l’importance de mettre en œuvre la résolution 2565 du Conseil de sécurité publiée en février. Sur le cessez-le-feu dans toutes les zones de conflit afin d’assurer la vaccination, et de soutenir l’installation COVAX pour fournir des vaccins aux personnes qui ont le plus besoin d’assistance, sur la base du fait que l’épidémie est un défi pour tous et que la réponse doit être mondial et avec la coopération de tous.

La Représentante permanente de l’État du Qatar auprès de l’Organisation des Nations Unies, Son Excellence Sheikha Alia Ahmed bin Saeed Al Thani, a déclaré qu’en réponse aux défis auxquels sont confrontés les pays les moins avancés, y compris ceux du continent africain, s’agissant de parvenir au développement durable, l’État du Qatar accueillera la cinquième Conférence des Nations Unies sur les pays les moins avancés et soutiendra leurs efforts de développement au cours des dix prochaines années, conformément au Programme de développement durable à l’horizon 2030. Il existe également une coopération entre le Qatar Fund for Development (QFFD). ), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et l’Allemagne pour construire le plus grand et le plus rapide réseau d’information au monde sur les défis du développement s’appelle UNDP Acceleration Labs. L’entité opère actuellement dans 78 pays, la plupart d’entre eux parmi les plus faibles d’Afrique, et vise à relever plus efficacement les défis du développement.

READ  La Maison de la Culture Arabe à Berlin organise une session sur l'art public au Qatar et en Allemagne

Son Excellence a ajouté que dans le cadre des efforts internationaux visant à éradiquer les épidémies, le Fonds du Qatar pour le développement et l’Organisation mondiale de la santé ont signé un accord de trois ans pour éradiquer les maladies tropicales et autres maladies dans 49 pays africains, au profit de près de 400 millions de personnes. Son Excellence a déclaré qu’étant donné que le rétablissement de l’épidémie en Afrique ne peut se faire qu’avec un rétablissement pour tous, l’État du Qatar a pris l’initiative et fourni une aide médicale vigoureuse à plus de 78 pays à travers le monde pour les aider à faire face à un pandémie. La valeur totale de l’aide gouvernementale et non gouvernementale est de 88 millions de dollars. Un montant de 20 millions de dollars était également affecté à l’accès mondial aux vaccins COVID-19 (COVAX), en plus de la signature par le Qatar Fund for Development d’un accord de contribution de base de 10 millions de dollars avec l’Organisation mondiale de la santé pour soutenir le treizième programme général de travail de l’OMS (GPW 13) Et pour le virus COVID-19. Répondez en accédant à l’accélérateur de boîte à outils COVID-19 (ACT-A).

Son Excellence a déclaré que Qatar Airways avait, pour sa part, rapatrié 3 millions de personnes, en plus d’expédier du matériel médical, en plus de signer un mémorandum d’accord avec l’UNICEF pour soutenir l’initiative de fret aérien humanitaire de l’UNICEF. Qatar Airways expédiera également des vaccins, des médicaments, du matériel médical et d’autres fournitures pour assurer sa livraison équitable et rapide partout, y compris sur le continent africain, en plus de soutenir l’installation COVAX.

READ  Un responsable qatari a déclaré que la délégation indienne avait rencontré les talibans à Doha

À l’issue de la déclaration, Son Excellence a affirmé que l’État du Qatar poursuivra son partenariat dans le cadre des Nations Unies pour faire face aux causes fondamentales menant aux conflits et s’acquittera de ses obligations visant à préserver la paix et la sécurité en Afrique. continent et les États arabes du Golfe. Globalisme.

Lire aussi

Léonard Lachapelle

"Future teen idol. Pionnier hardcore de Twitter. Evangéliste de voyage d'une humilité exaspérante."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

| L'Observatoire du Qatar | All Rights Reserved