La France a coupé des chênes pour reconstruire la tour Notre-Dame

JOBIL, France (Reuters) – Dans une ancienne jungle royale, les chirurgiens arboricoles ont commencé lundi à abattre des chênes centenaires qui serviront à reconstruire la tour à pans de bois de Notre-Dame de Paris après sa destruction par un incendie.

L’incendie d’avril 2019 a dévoré la tour pare-balles, qui pendant plus de 150 ans a marqué la ligne du ciel dans le centre de Paris, s’effondrant à travers le plafond voûté en pierre dans les larmes et les acclamations des spectateurs étonnés.

Le président Emmanuel Macron a annoncé l’été dernier que la tour de 96 mètres (315 pieds) serait reconstruite comme initialement conçue par Eugène Violet-le-Duc au 19ème siècle, lançant la chasse aux 1000 glands nécessaires à la construction de la tour et de son cadre. Pavillon de la cathédrale.

«C’est exceptionnel», a déclaré Aymeric Albert, le directeur commercial de la Commission forestière, à propos de la souche sciée d’un chêne vieux de 200 ans. “Il est complètement droit et sans défauts internes.”

Il a dit que le torse était assez grand pour un faisceau de 18 mètres pour aider à supporter le poids de la tour.

Les arbres à récolter au Domaine de Berce, près du Mans, sont identifiés en début d’année et doivent tous être abattus avant la fin mars avant que la sève ne monte et que le bois soit très humide.

Chacun est évalué à environ 15 000 euros (17 800 $) et séchera pendant 12 à 18 mois avant d’être coupé.

Le plafond d’origine de la cathédrale contenait de nombreuses poutres en chêne appelées «la forette» (la forêt).

READ  Roger Federer continue d'élever le niveau de son record embarrassant après avoir perdu le tournoi de tennis Qatar Open 2021

Albert a déclaré que les grumes sélectionnées étaient le “résultat parfait” de deux siècles de travail habile dans une forêt qui fournissait autrefois du bois pour la marine française.

«Maintenant, nous laisserons place à une nouvelle génération de chêne, qui dans 200 ans créera la même forêt que celle que nous voyons aujourd’hui», a-t-il déclaré.

(1 USD = 0,8432 €)

(Préparé par Lucien Liebert; Édité par Richard Love et Alison Williams)

Antoinette Lefurgey

"Evangéliste du café sans aucune excuse. Fanatique du Web. Nerd d'Internet. Geek de Twitter."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x