La campagne de vaccination en France peut démarrer « à partir de la dernière semaine de décembre »

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé, mercredi 16 décembre, que les premières vaccinations contre Covid-19 pourraient débuter en fin d’année en France, en présentant la stratégie de vaccination du gouvernement à l’Assemblée nationale.

Les premières vaccinations pourraient être réalisées en France à partir de la dernière semaine de décembre avant de s’intensifier début janvier. (…) si les conditions sont remplies. « 

M. Castex a subordonné le lancement de cette campagne à l’autorisation de mise sur le marché de l’Agence européenne des médicaments, « Prévu le 21 décembre », Et avis de la Haute Autorité de santé à émettre « Au réveil ».

L’article est réservé à nos abonnés Lire aussi Le 27ème arrêt de l’Union européenne a été suspendu sur les vaccins Covid-19

une Première phase Concernant les personnes à risque « Il s’étendra sur une période de six à huit semaines, en tenant compte du délai de vingt et unième jour entre la première vaccination et le rappel. »En détail le premier ministre.

M. Castex a indiqué que la vaccination se ferait dans un deuxième temps Près de 14 millions de personnes souffrent de facteurs de risque liés à l’âge ou de maladies chroniques. De la même manière ‘Quelques professionnels de la santé’.

Le reste de la population sera ciblé uniquement dans A. « la troisième fois »Et le « À la fin du printemps ». Un léger changement a été opéré lorsque le Premier ministre a annoncé il y a deux semaines qu’il souhaitait entamer cette phase « Du printemps ».

Comité des citoyens

Insister sur « Confiance » Et le TransparenceCastex a annoncé « Donner un avis médical avant la vaccination, et cela doit être organisé sous contrôle médical. ». « La vaccination n’aura pas lieu sans consentement préalable », At-il déclaré.

READ  Moins clair ou plus clair ? De nouveaux panneaux de signalisation radar de vitesse lancés en France
Lisez aussi: Sur le thème des vaccinations, « oui, mais » les opposants

Le premier ministre a insisté sur ce « Le début de la campagne de vaccination ne sera pas un signe de la fin de l’épidémie. ». Les tests d’isolement et les incitations se poursuivront dans les mois à venir. Dans ce contexte, M. Castex a déclaré que la France dispose actuellement « Capacité d’examen jusqu’à trois millions de tests par semaine ».

« Nous travaillerons pour améliorer encore les ressources allouées au dépistage des cas. », A souligné le Premier ministre. Un processus de recrutement supplémentaire sera lancé pour 4 000 postes à plein temps dans Medicare. Enfin, comme promis, M. Castex a précisé 1500 infirmières libérales et 3000 assistants sociaux Ils seront mobilisés chaque jour pour visiter les patients qui décident de s’auto-isoler.

Par ailleurs, pour tenter de surmonter l’extrême méfiance des Français envers un vaccin mis au point en un temps record, le pouvoir exécutif a décidé, début décembre, Pour former un comité de citoyens, Arrivée « Pour concevoir notre stratégie vaccinale. »

Notre sélection d’articles sur les vaccins Covid-19

Le monde avec l’Agence France-Presse

Léonard Lachapelle

"Future teen idol. Pionnier hardcore de Twitter. Evangéliste de voyage d'une humilité exaspérante."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x