Un directeur d’école en Afrique du Sud a été accusé d’avoir envoyé un garçon aux toilettes

Johannesburg (AFP) –

Un directeur d’école en Afrique du Sud a été accusé de maltraitance d’enfants après avoir déposé un élève de 11 ans dans une latrine à fosse pour chercher le téléphone portable d’un fonctionnaire, selon des informations locales.

Le directeur du lycée Luthuthu dans la province du Cap oriental, Lubeko Mgandela, a comparu devant le tribunal et a été libéré sous caution mercredi. Il a été suspendu de ses fonctions pendant que les fonctionnaires enquêtaient sur l’accident avant d’être transféré à une audience disciplinaire. Il y a aussi des appels pour retirer la licence de son mentor.

L’accident s’est produit au début du mois après que Magdella a accidentellement laissé tomber son téléphone portable dans les toilettes d’une école.

Il aurait ensuite utilisé une corde épaisse pour attacher le garçon, qui n’avait peut-être pas été identifié, et l’aurait descendu dans les toilettes pour chercher le téléphone avec ses mains. Le garçon n’a pas pu trouver le téléphone et quand il a été retiré, il était couvert d’excréments.

Selon sa famille, ses camarades de classe se moquaient tellement de lui que le garçon timide ne retourna pas à l’école.

Il semble qu’il ait obtenu 50 rands (3 $) pour ses efforts, même si le directeur avait promis de payer 200 rands (13 $) s’il trouvait le téléphone.

La grand-mère du garçon a déclaré aux médias sud-africains GroundUp qu’elle était heureuse d’enquêter sur la question.

«C’était difficile pour mon petit-fils d’aller à l’école parce que les autres étudiants se moquaient de lui», a-t-elle déclaré à GroundUp.

L’incident a mis en évidence l’échec du gouvernement sud-africain à éliminer les toilettes dans ses écoles, dont la plupart sont situées dans les zones rurales pauvres du pays.

READ  Les premiers évacués d'Afghanistan arrivent en Allemagne : photos

Au moins deux élèves sont tombés dans les toilettes de l’école et se sont noyés, l’un en 2014 et l’autre en 2018.

Le président Cyril Ramaphosa a été tellement horrifié par les morts et les toilettes non standard dans tant d’écoles sud-africaines qu’il a promis que toutes les écoles auraient des toilettes appropriées d’ici deux ans. Aujourd’hui, cependant, plus de 3 800 écoles à travers le pays utilisent encore des toilettes, selon les chiffres officiels.

Désiré Faure

"Evangéliste du café sans aucune excuse. Fanatique du Web. Nerd d'Internet. Geek de Twitter."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x