Ministre: Les entreprises internationales qui n’ont pas de siège social saoudien “devront choisir” pour obtenir des marchés publics

Ministre: Les entreprises internationales qui n’ont pas de siège social saoudien “devront choisir” pour obtenir des marchés publics

Le ministre saoudien des Finances a déclaré lundi à Reuters que les entreprises internationales souhaitant participer aux opportunités d’investissement du gouvernement saoudien “devront choisir” et établir un siège régional dans le royaume à partir de 2024, sinon elles ne remporteront pas de contrats gouvernementaux.

Le Royaume d’Arabie saoudite, première économie de la région et premier exportateur de pétrole au monde, prévoit de cesser de conclure des contrats avec des entreprises et des établissements commerciaux dont le siège régional n’est pas situé dans le Royaume, dans une démarche visant à encourager les entreprises étrangères à ouvrir une présence permanente dans le pays qui contribuera à créer des emplois locaux.

Cependant, ils seraient libres de travailler avec le secteur privé.

«Si une entreprise refuse de déménager son siège social en Arabie saoudite, c’est son droit absolu et elle restera libre de travailler avec le secteur privé en Arabie saoudite», a déclaré Muhammad Al-Jadaan par téléphone. “Mais tant qu’il s’agit de contrats gouvernementaux, ils devront avoir leur siège régional ici.”

Il a ajouté que certains secteurs seront exclus de la décision et que des règlements détaillés seront publiés avant la fin de 2021.

«L’Arabie saoudite possède la plus grande économie et population de la région, tandis que notre part des sièges régionaux est minime, moins de 5% actuellement. Vous pouvez imaginer ce que cette décision signifie en termes d’investissements directs étrangers (investissements directs étrangers), de connaissances et d’emplois transfert », a déclaré Al-Jadaan.

Pendant des années, les entreprises étrangères ont utilisé les Émirats arabes unis voisins comme tremplin pour leurs opérations régionales, y compris en Arabie saoudite.

READ  Arif Hamid Bhatti nomme un proche assistant du Premier ministre pour `` perturber les relations commerciales entre le Pakistan et le Qatar '' (vidéo)

Al-Jadaan a déclaré que l’environnement actuel des affaires pouvait être amélioré et que le gouvernement achèverait les réformes judiciaires et réglementaires et améliorerait la qualité de vie afin que les entreprises et les particuliers se sentent à l’aise de déménager à Riyad.
Dans le même temps, il a souligné que Dubaï, en tant que centre d’affaires régional majeur, avait son propre avantage concurrentiel. “Nous continuerons à nous compléter et à avoir une concurrence saine”, a-t-il déclaré.

Jacinthe Poulin

"Wannabe fauteur de troubles. Fanatique de la culture pop. Nerd de zombies. Défenseur du bacon à vie. Passionné d'alcool. Accro à la télévision."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

| L'Observatoire du Qatar | All Rights Reserved