Manifestations en France contre les règles du « passe-santé » COVID-19

PARIS (Reuters) – La police de Paris s’est heurtée à des manifestants contre le projet du président Emmanuel Macron d’exiger un certificat de vaccin COVID-19 ou un test PCR négatif pour entrer dans les bars, restaurants et cinémas à partir du mois prochain.

Macron a annoncé cette semaine des mesures radicales pour lutter contre l’augmentation rapide des nouvelles infections à coronavirus, notamment des vaccinations obligatoires pour les agents de santé et de nouvelles règles de carte de santé pour le grand public.

Ce faisant, il est allé plus loin que la plupart des autres pays européens, car la variante delta hautement contagieuse encourage une nouvelle vague de cas, et d’autres gouvernements surveillent attentivement la réaction du public français. (graphique des cas globaux)

La police a tiré des gaz lacrymogènes à plusieurs reprises alors que les poches des manifestants renversaient des poubelles et incendiaient une pelle mécanique. Certains des manifestants qui sont restés à l’écart des escarmouches portaient des badges disant “Non à la carte de santé”.

Certains critiques du plan de Macron – qui obligera les centres commerciaux, les cafés, les bars et les restaurants à vérifier les permis de santé pour tous les clients à partir d’août – accusent le président de piétiner les libertés et de discriminer ceux qui ne veulent pas de vaccin COVID.

“C’est totalement arbitraire et totalement antidémocratique”, a déclaré un manifestant qui s’est identifié comme Jean-Louis.

Macron dit qu’un vaccin est le meilleur moyen de ramener la France à une vie normale et qu’il encourage le plus grand nombre de personnes possible à se faire vacciner.

READ  Poetic Flare de Jim Bolger en tête d'affiche pour avoir montré 11 Sussex Stakes à Glorious Goodwood | Actualités des courses

Il y a eu des manifestations dans d’autres villes dont Nantes, Marseille et Montpellier.

Le mécontentement a été affiché le jour de la Bastille, l’anniversaire de la prise d’assaut en 1789 d’un château médiéval à Paris qui a marqué un tournant dans la Révolution française.

Les médias français ont rapporté que parmi les autres propositions du projet de loi du gouvernement figurait l’isolement obligatoire de 10 jours de toute personne testée positive pour le virus, la police procédant à des contrôles aléatoires. Le bureau du Premier ministre n’a pas répondu lorsqu’on lui a demandé de confirmer les détails.

(Reportage de Christian Lowe et Gonzalo Fuentes ; écrit par Richard Love ; édité par Lisa Shumaker et Sandra Mahler)

Antoinette Lefurgey

"Evangéliste du café sans aucune excuse. Fanatique du Web. Nerd d'Internet. Geek de Twitter."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x