Les joueurs australiens saluent le bilan du Qatar en matière de droits humains avant la Coupe du monde

SYDNEY (Reuters) – L’équipe de football australienne s’est prononcée contre le bilan du Qatar, organisateur de la Coupe du monde, en matière de droits de l’homme et de relations homosexuelles dans une vidéo publiée jeudi, ajoutant aux critiques du pays dans les semaines précédant le tournoi.

Le Qatar, premier pays du Moyen-Orient à accueillir la Coupe du monde, subit d’intenses pressions internationales en raison de son traitement des travailleurs étrangers et de ses lois sociales restrictives.

La vidéo, qui mettait en vedette plusieurs joueurs envoyant un message ligne par ligne, soulignait les dommages causés à plus de 1,6 million de travailleurs migrants au Qatar et l’état des relations homosexuelles, qui sont illégales dans l’État conservateur du Golfe.

« Nous avons appris que la décision d’accueillir la Coupe du monde au Qatar a entraîné des souffrances et des préjudices pour d’innombrables collègues », a déclaré le milieu de terrain Jackson Irvine.

« En tant que joueurs, nous soutenons les droits des LGBT, mais au Qatar, ils ne sont pas libres d’aimer la personne qu’ils choisissent », a déclaré le milieu de terrain Dennis Genro.

L’émir du Qatar, le cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, a déclaré mardi que certaines des critiques étaient constructives, mais comprenaient également des calomnies et des doubles standards.

La congrégation de Sokeros a reconnu les réformes faites jusqu’à présent, mais a appelé à davantage, y compris le MRC, des réparations pour les personnes privées de leurs droits et la dépénalisation de toutes les relations homosexuelles.

Une déclaration distincte d’Australian Football, l’apogée du football, a reconnu jeudi les réformes mais a déclaré que les matchs étaient liés à « la souffrance de certains travailleurs migrants et de leurs familles ».

READ  Covid-19: Hospitalisations records dans les Alpes Maritimes, le nombre de nouveaux cas en course

Les inquiétudes suscitées par le bilan du pays en matière de droits humains ont conduit à des appels aux équipes et aux officiels pour qu’ils boycottent les Jeux. Le gouvernement néerlandais a confirmé la semaine dernière qu’il enverrait une délégation malgré un vote parlementaire l’enjoignant de ne pas le faire.

Les joueurs ont exprimé leur soutien à la FIFPro, un syndicat de joueurs de football professionnels, ainsi qu’à des groupes de travailleurs, Building and Woodworkers International et la Confédération syndicale internationale.

L’Australie affrontera la France, le Danemark et la Tunisie après le coup d’envoi de la Coupe du monde le 20 novembre.

Reportage de Lewis Jackson. Montage par Stephen Coates

Nos critères : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Léonard Lachapelle

"Future teen idol. Pionnier hardcore de Twitter. Evangéliste de voyage d'une humilité exaspérante."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x