L’équipage a abandonné les appels à une grève de la faim de 11 mois

L’équipage a abandonné les appels à une grève de la faim de 11 mois

Équipage laissé à bord d’un vraquier au Koweït – Photo ITF

par

Exécutif maritime


22/01/2021 05:12:21

L’équipage d’un vraquier abandonné par son propriétaire et l’État du pavillon organise une grève de la faim pour attirer l’attention sur leur sort, selon l’ITF. Dans une tentative désespérée de récupérer leur solde et de rentrer chez eux, l’équipage a eu recours à cette mesure drastique.

L’équipage des marins indiens, turcs, azerbaïdjanais et bangladais a été suspendu à bord. OlaAbandonné il y a 11 mois dans le port de Shuaiba, au Koweït. Selon l’ITF, la grève de la faim a commencé le 7 janvier pour tenter de débarquer du navire et récupérer plus de 400 000 dollars de salaires qui leur étaient dus.

La vie des marins reste en danger, selon l’ITF, s’ils continuent à refuser de la nourriture et de l’eau. Ils ont rapporté que six membres d’équipage ont été brièvement hospitalisés pour stabiliser la tension artérielle et les niveaux de sucre. Ils ont ensuite été renvoyés au navire.

«Les autorités koweïtiennes doivent agir de toute urgence pour empêcher ces marins de se suicider à cause de cette grève de la faim», a déclaré Mohamed Al-Rashidi, coordinateur du réseau ITF dans le monde arabe et en Iran à la Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF). “La plupart des membres d’équipage sont à bord du navire depuis 14 mois – et certains ont maintenant passé plus de deux ans à bord. Ces marins demandent simplement au Koweït de les remplacer par un équipage local afin qu’ils puissent rentrer chez eux avec leurs familles.”

L’ITF le dit OlaLe propriétaire du navire qatari a abandonné le navire au Koweït. Les données de l’AIS semblent le confirmer, car le pétrolier de 37 222 tonnes, construit en 1982, n’avait pas enregistré de localisation depuis plus d’un an et avait été montré pour la dernière fois à destination de Doha, au Qatar.

Lorsqu’un navire est abandonné, l’État du pavillon du navire intervient généralement pour prendre des mesures pour aider l’équipage. Ce navire était immatriculé aux Palaos. L’enregistrement du navire a pris fin en septembre 2020 et aujourd’hui, le navire est officiellement considéré à l’insu. «Les Palaos n’ont pas fait leur travail», dit Arashidi. “L’ITF a soulevé à plusieurs reprises des pénuries d’avantages et de salaires dus, mais aucune mesure n’a été prise.”

L’ITF s’est impliquée dans l’affaire après avoir vu la situation dans laquelle l’équipage s’est retrouvé coincé et s’est tourné vers les autorités du port pour obtenir de l’aide. “Puisque le navire est maintenant sans pavillon, il appartient aux autorités maritimes koweïtiennes de résoudre la situation.” Le Koweït affirme que l’ITF a la responsabilité juridique et morale d’aider ces gens de mer.

READ  Le Qatar se classe 17e dans le World Competitiveness Yearbook

Jacinthe Poulin

"Wannabe fauteur de troubles. Fanatique de la culture pop. Nerd de zombies. Défenseur du bacon à vie. Passionné d'alcool. Accro à la télévision."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x