Le rapport dit que la France porte la responsabilité “écrasante” du génocide au Rwanda

Paris – En raison de sa peur de perdre son influence en Afrique et d’une vision coloniale des peuples du continent, la France est restée proche du “régime raciste, corrompu et violent” responsable du génocide de 1994 au Rwanda et du “grave et accablant” responsabilités, selon A. Transfert Sorti vendredi.

Mais le rapport – commandé par le président Emmanuel Macron en 2019 et compilé par 15 historiens avec un accès sans précédent aux archives du gouvernement français – a absous la France de sa complicité dans le génocide qui a tué 800000 Tutsis ethniques et contribué à des décennies de conflit et d’instabilité dans le pays. . Afrique centrale.

La France est-elle partenaire du génocide des Tutsi? Si nous entendons par là une volonté de rejoindre un génocide, rien dans les archives examinées ne le précise.

Mais le comité a déclaré que la France était depuis longtemps impliquée dans le gouvernement dirigé par les Hutu au Rwanda même lorsque ce gouvernement a préparé le génocide des Tutsi, considérant que la direction du pays est un allié important dans le domaine de l’influence française dans la région.

Pendant des décennies, les actions de la France pendant le génocide ont été à l’origine de débats intenses en Afrique et en Europe, les critiques accusant la France de ne pas en faire assez pour empêcher les massacres ou de soutenir activement le gouvernement dirigé par les Hutu derrière le génocide. L’histoire non résolue a toujours empoisonné les relations entre la France et le gouvernement du président Paul Kagame, le dirigeant tutsi qui avait dominé le Rwanda pendant près d’un quart de siècle.

READ  GEANT THOMAS: Je devrais être apte à avoir deux essais dans le Tour de France

M. Macron, qui a fait part de sa volonté de réinitialiser les relations de la France avec un continent où elle était une puissance coloniale, aurait commandé le rapport pour tenter d’améliorer les relations avec le Rwanda.

Bien que le rapport de 992 pages fournisse de nouvelles informations provenant des archives du gouvernement français, il est peu probable qu’il résoudra le débat sur le rôle de la France pendant le génocide, a déclaré Philippe Rentgens, un expert belge du génocide.

«Ce ne serait pas assez bon pour un parti, et ce ne serait pas assez bon pour l’autre», a déclaré M. Rents. “ Je pense donc que cela ne résoudra pas le problème. ”

Selon le rapport, François Mitterrand, le président français de l’époque, entretenait une “relation forte, personnelle et directe” avec Juvénal Habyarimana, le président hutu de longue date du Rwanda, malgré son “régime raciste, corrompu et violent”.

M. Mitterrand et les membres de son entourage estiment que M. Habyarimana et les Hutus étaient des alliés clés dans le bloc francophone qui comprend également le Burundi et la République démocratique du Congo, alors connue sous le nom de Zaïre.

Les Français ont vu M. Kagame et d’autres dirigeants tutsis – qui avaient passé des années en exil dans l’Ouganda anglophone voisin – comme des alliés dans une incursion américaine dans la région.

Un haut responsable militaire a écrit en 1990, selon le rapport, que «le principal intérêt de ce pays pour la France est d’être une francophonie», et le rapport a conclu que «l’interprétation de la France de la situation rwandaise peut être considérée du point de vue de défense … de la francophonie.

READ  Le Conseil national du tourisme du Qatar forme 6000 chauffeurs de Karwa à l'excellence du service

Les dirigeants français de l’époque considéraient les Hutus et les Tutsis à travers une lentille coloniale, attribuant des traits physiques et des comportements stéréotypés à chaque groupe, aggravant leur mauvaise interprétation des événements qui ont conduit au génocide, selon le rapport.

Dans l’une des autres conclusions du rapport, les auteurs du rapport écrivent: «L’échec de la France au Rwanda, qui n’en est pas toutes les causes, peut être assimilé à cet égard à la défaite d’un empire définitif, et surtout, il n’était ni explicite ni reconnu.

Léonard Lachapelle

"Future teen idol. Pionnier hardcore de Twitter. Evangéliste de voyage d'une humilité exaspérante."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x