Le Qatar se classe premier dans l’indice de maturité de l’e-gouvernement et des services mobiles 2021

Le Qatar s’est classé premier dans l’indice de maturité de l’administration en ligne et des services mobiles 2021 (GEMS 2021) parmi les pays arabes dans un rapport récemment publié par la Commission économique et sociale des Nations Unies pour l’Asie occidentale (ESCWA). Le ministère des Transports et des Communications a déclaré que le Qatar était en tête du classement général avec 82,58 %, l’Arabie saoudite 81,97 % et les Émirats arabes unis 74 %, selon les résultats de l’indice.
Le rapport a montré une augmentation des valeurs du GEMS 2021 pour la plupart des pays arabes participants, atteignant 25 %, ce qui indique un intérêt accru pour la transformation numérique arabe. GEMS 2021 repose sur trois piliers dans le processus de classification et d’évaluation. Le premier axe porte sur la mesure de la disponibilité et du développement du service, le deuxième axe porte sur l’utilisation du service et la satisfaction des usagers à l’égard des services et enfin le troisième pilier mesure les efforts du gouvernement pour rejoindre le public.
L’indice utilise ces trois piliers pour mesurer la maturité des services gouvernementaux fournis par le biais de portails électroniques et d’applications intelligentes dans les pays arabes, sur la base de la mesure de 84 services gouvernementaux nécessaires aux particuliers et aux entreprises. Ces prestations sont sélectionnées selon le principe du cycle de vie des particuliers et des entreprises. Par exemple, les services dont un individu a besoin dans les différentes étapes de sa vie, et ceux dont les entreprises ont besoin pour établir et gérer le flux de leurs opérations et conclure des affaires.
L’État du Qatar arrive en tête du classement général des pays arabes participant à deux piliers, l’utilisation du service et la satisfaction des utilisateurs à son égard, qui est le deuxième pilier de GEMS Expo 2021 avec un taux de 72%, et les efforts du gouvernement pour atteindre le public, le troisième pilier de GEMS Expo 2021, avec un taux de 93 %. Le Qatar s’est classé deuxième avec 88 % après l’Arabie saoudite, qui a gagné 92 % en tant que premier pilier de l’indice de disponibilité et de développement des services.
Le sous-secrétaire adjoint par intérim pour les technologies de l’information gouvernementale au ministère des Transports et des Communications, Mishael Ali Al Hammadi, a déclaré que le travail a été effectué conformément aux directives rationnelles du gouvernement en adoptant et en mettant en œuvre une approche avancée de la transformation numérique et de la technologie habilitante dans la société. . Ainsi, cette réalisation est le résultat des efforts déployés par les agences gouvernementales de divers secteurs du pays au fil des ans pour développer et lancer des services numériques d’une manière qui contribue au bénéfice de tous les segments de la société.
Elle a déclaré que le Comité directeur de l’e-gouvernement, dirigé par le ministère des Transports et des Communications, a contribué à l’élaboration des plans de transformation numérique et a supervisé leur mise en œuvre en coopération avec les agences gouvernementales au niveau de l’État, dans le but d’atteindre les objectifs du Qatar Digital Government Strategy et Qatar National Vision 2030. Ils continueront d’avancer dans la transformation numérique des services, la modernisation et le développement En plus de promouvoir les thèmes de la deuxième stratégie de développement national de l’État du Qatar (2018-2022) en intégrant les capacités , renforçant les valeurs institutionnelles pour améliorer les services fournis aux particuliers et aux entreprises, et se référant à l’augmentation de l’efficacité de l’administration gouvernementale et à la diffusion efficace des technologies de l’information pour le service public d’une manière qui renforce la vision nationale de construire une connaissance économique existante conformément à Vision nationale du Qatar 2030.
L’indicateur s’est conclu par des recommandations selon lesquelles la région arabe en général doit se concentrer sur la fourniture d’un accès numérique aux personnes handicapées aux services électroniques fournis comme un défi sur lequel les efforts doivent être concentrés, ainsi que sur l’importance de les fournir. Un moyen de recueillir les retours des usagers des services, que ce soit via le portail électronique ou les applications mobiles, et de continuer à numériser les services publics, la santé et d’autres secteurs tels que la justice, le tourisme, la finance et autres.
Malgré l’intérêt croissant pour la transformation numérique au niveau de la région arabe, le rythme de mise en œuvre est différent. Certains pays arabes sont devenus des leaders dans ce domaine, tandis que d’autres en sont encore à un stade précoce de mise en œuvre. En conséquence, il est urgent de mettre en place une coopération régionale pour aider les pays du monde arabe, qui en sont encore aux premiers stades de leur transformation numérique, à suivre le rythme du développement technologique rapide que connaît le monde à l’ère de la quatrième révolution industrielle. , selon l’indice ESCWA.

READ  Le jeune de Manchester United, Hannibal Mejbri, explique le choix de la Tunisie sur la France

Léonard Lachapelle

"Future teen idol. Pionnier hardcore de Twitter. Evangéliste de voyage d'une humilité exaspérante."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x