Le Qatar et la Turquie cherchent à augmenter le commerce bilatéral à 5 ​​milliards de dollars d’ici 2025

Le Qatar et la Turquie cherchent à augmenter le commerce bilatéral à 5 ​​milliards de dollars d’ici 2025

Chef du Bureau des investissements de la Présidence de la République de Turquie Son Excellence Ahmet Burak Dalyoglu

ANKARA : Le chef du Bureau des investissements de la présidence turque, Son Excellence Ahmed Burak Dalyoglu, a affirmé que les relations entre le Qatar et la Turquie sont solides et bien établies.

Il a déclaré à l’agence de presse du Qatar que les dix dernières années ont été marquées par un grand développement des relations qataro-turques dans divers domaines. Il a déclaré que les investissements qatariens en Turquie sont actuellement estimés à environ 10 milliards de dollars, et qu’il existe des entreprises qataris opérant régulièrement en Turquie, certaines avec un capital qatari complet, d’autres avec un capital mixte, et dans des proportions variables.

Il a souligné qu’il existe des investissements qatariens dans plusieurs secteurs différents, notamment le secteur financier (banques), la santé et le tourisme, en plus de l’immobilier dans lequel les Qataris ont investi (particuliers et entreprises), la période récente ayant vu l’entrée des Qataris investissements dans les secteurs portuaires et technologiques.

Dalyoglu a également souligné que les relations qataro-turques se sont développées et développées de manière significative dans l’aspect économique et d’investissement au cours de la période récente, le volume des échanges commerciaux entre les deux pays s’élevant à environ 1,8 milliard de dollars.

Il a déclaré que les deux pays cherchaient à augmenter le commerce bilatéral à 5 ​​milliards de dollars d’ici 2025, et que chacun des deux pays exportait vers l’autre ses besoins en matériaux et biens. Il a ajouté que le Bureau turc des investissements travaille actuellement avec le Bureau des investissements au Qatar, coopérant et discutant des mécanismes de coopération entre les deux pays.

READ  Dolphin Energy obtient la certification ISO

Il a ajouté qu’il existe également un accord pour protéger les droits des investisseurs qataris en Turquie. Dalyoglu a noté que les investisseurs qatariens ont réalisé des investissements et des projets majeurs avec succès au cours des années précédentes, et que la Qatar Investment Authority (QIA) a actuellement trois mégaprojets en Turquie.

Il a souligné que les années à venir verront une augmentation du volume des investissements entre les deux pays. Il a souligné l’augmentation des mouvements de touristes entre les deux pays, notamment après la pandémie de Covid-19, et a ajouté que le nombre de Turcs qui visiteront le Qatar avec le début de la Coupe du monde de Qatar 2022 et les vols entre les deux pays. On s’attend à ce qu’il augmente.

Le responsable turc a ajouté que les deux pays jouaient également un rôle important dans la résolution de la crise actuelle des chaînes d’approvisionnement et du transport de marchandises à laquelle le monde est confronté. Dalyoglu a indiqué qu’il existe des accords entre les deux pays dans les domaines de l’économie, du commerce et de l’investissement. Il comprend l’accord de libre-échange, l’accord pour la protection des investisseurs des deux pays et l’accord pour la prévention de la double imposition. Il a expliqué que les deux pays n’épargnent aucun effort pour renforcer leurs relations dans divers domaines, notamment dans le domaine économique.

Il a souligné que les relations entre les hommes d’affaires qatariens et leurs homologues turcs sont distinguées, car chaque partie participe constamment à tous les événements et expositions organisés par l’autre partie. Il existe également des investissements conjoints d’hommes d’affaires qatariens et turcs dans certains pays du monde. Il a ajouté que le bureau conseille toujours aux investisseurs qui viennent en Turquie de se tourner vers des entreprises à long terme dans lesquelles investir, en particulier les entreprises technologiques à croissance rapide et les entreprises exportatrices qui apportent des devises fortes, notant la demande accrue des investisseurs qatariens pour les entreprises technologiques. . .

READ  L'échec de l'Afghanistan soulève des questions difficiles pour l'Europe

Il a déclaré que les exportations turques avaient augmenté d’environ 30 % après la pandémie de COVID-19, notant que la pandémie de COVID-19 avait affecté toutes les économies du monde, mais que l’économie turque avait continué de croître pendant cette période, les entreprises turques continuant à produire et à fabriquer. . A une époque où les entreprises internationales cessent de travailler et abandonnent une partie de leurs salariés.

Alors que le gouvernement turc a incité les entreprises à poursuivre leur travail, par le biais de la prise en charge par l’État de 30 % des salaires des employés de certaines entreprises pour assurer la poursuite du travail, il a ajouté que les infrastructures en Turquie telles que les ports, les aéroports et les tunnels (tels que le tunnel Eurasia dans lequel la Qatar Investment Authority investit) a également contribué à soutenir l’économie de l’État, notant que les exportations turques ont doublé au cours de l’année en cours.

Daglioğlu a également souligné que les autorités turques accordaient des garanties aux investisseurs dans les hôpitaux et certaines autres sociétés privées, ce que l’on appelle un investissement sûr, et a ajouté que les auteurs avaient apporté une modification complète des lois sur l’investissement et des investisseurs là où il y a égalité entre les Turcs. Investisseur et investisseur étranger, en plus d’un soutien spécial pour les investissements dans la technologie.

Il a souligné que l’exposition « Technofest », qui est considérée comme la plus grande exposition technique au monde, s’est tenue cette année à sa cinquième édition sous le patronage du président de la Turquie, Son Excellence Recep Tayyip Erdogan.

READ  Le régulateur de l'UE n'attend pas l'approbation du vaccin CureVac avant août

Il a ajouté que plus de 500 entreprises étrangères de Suisse, d’Allemagne et d’autres pays travaillent en Turquie dans le domaine de la production et du développement technologique, et que ces entreprises exportent leurs produits de programmes et projets technologiques vers des pays du monde entier.

Jacinthe Poulin

"Wannabe fauteur de troubles. Fanatique de la culture pop. Nerd de zombies. Défenseur du bacon à vie. Passionné d'alcool. Accro à la télévision."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x