Le mouvement de protestation au Sri Lanka atteint 100 jours

Le mouvement de protestation au Sri Lanka atteint 100 jours

émis en : la moyenne:

Colombo (AFP) – Le mouvement de protestation du Sri Lanka a atteint son 100e jour dimanche après avoir forcé un président à démissionner et se tourne maintenant vers son successeur alors que la crise économique du pays se poursuit.

Gotabaya Rajapaksa a fui son palais peu de temps avant l’invasion des manifestants le week-end dernier et a démissionné jeudi de la présidence.

Sa mauvaise gestion est imputée aux turbulences financières au Sri Lanka, qui ont contraint ses 22 millions d’habitants à subir des pénuries de nourriture, de carburant et de médicaments depuis la fin de l’année dernière.

La campagne pour renverser Rajapaksa, orchestrée principalement par des publications sur Facebook, Twitter et TikTok, a attiré des gens de partout dans les divisions ethniques souvent insurmontables du Sri Lanka.

Conjuguées aux difficultés économiques, les minorités tamoules et musulmanes ont rejoint la majorité cinghalaise pour exiger le renversement du puissant clan Rajapaksa.

La manifestation de deux jours a commencé le 9 avril, lorsque des dizaines de milliers de personnes se sont installées devant le bureau de Rajapaksa – une foule tellement plus importante que les organisateurs ne s’y attendaient qu’ils ont décidé de rester.

En vertu de la constitution du Sri Lanka, le Premier ministre Ranil Wickremesinghe a été automatiquement nommé président par intérim après la démission de Rajapaksa, et il est désormais le principal candidat pour le remplacer définitivement aux élections législatives de la semaine prochaine.

Mais les manifestants méprisent le politicien vétéran en tant qu’allié du clan Rajapaksa, quatre frères qui ont dominé la politique sur l’île pendant des années.

READ  Partez en premier pour commencer les vols reliant Doha avec trois villes indiennes à partir de jeudi

Prasad Welikumpura, militant des médias sociaux et partisan de la campagne de protestation, a déclaré que Wickremesinghe devait également partir.

« Cela fait 100 jours que cela a commencé », a déclaré Welikumpura sur Twitter.

« Mais, il est encore loin de tout changement tangible du système. #GoHomeRanil, #NotMyPresident. »

Le frère aîné de Rajapaksa, Mahinda, a démissionné de son poste de Premier ministre en mai et a nommé Wickremesinghe pour le remplacer – son sixième mandat à ce poste – bien qu’il soit un député de l’opposition représentant un parti avec un seul siège au Parlement.

Cette décision n’a pas fait grand-chose pour apaiser la colère des manifestants, et lorsqu’ils ont pris d’assaut le palais présidentiel de Rajapaksa, vieux de 200 ans, fortement gardé, ils ont également incendié la maison privée de Wickremesinghe.

La tourmente financière du Sri Lanka a contraint ses 22 millions d’habitants à subir des pénuries de nourriture, de carburant et de médicaments depuis la fin de l’année dernière. Arun Sinkar, AFP

Désormais, le Sierra Leone People’s Party de Rajapaksas – qui compte plus de 100 députés dans un parlement de 225 membres – soutient Wickremesinghe lors du vote prévu mercredi.

« Nous discutons actuellement avec des groupes impliqués dans l’Aragalaya (lutte) du cœur de la campagne contre Ranil Wickremesinghe », a déclaré à l’AFP un porte-parole des manifestants.

Le nombre de personnes sur le site de la manifestation a diminué depuis la sortie de Rajapaksa et les manifestants ont évacué trois grands bâtiments gouvernementaux qu’ils avaient occupés – le palais présidentiel vieux de 200 ans, la résidence et le bureau officiels du temple de la Première ministre Thérèse.

READ  Le Qatar participe à la quatrième Conférence régionale arabe pour la protection et la promotion des droits de l'homme

Wickremesinghe a ordonné à l’armée et à la police de faire tout ce qui était nécessaire pour assurer l’ordre, et les responsables de la défense ont déclaré que des troupes et des policiers supplémentaires seraient envoyés dans la capitale lundi pour renforcer la sécurité autour du parlement avant le vote.

Jacinthe Poulin

"Wannabe fauteur de troubles. Fanatique de la culture pop. Nerd de zombies. Défenseur du bacon à vie. Passionné d'alcool. Accro à la télévision."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x