Le gymnaste américain Simon Biles met fin au partenariat de Nike et rejoint l’Athleta de Gap: WSJ

Le gymnaste américain Simon Biles met fin au partenariat de Nike et rejoint l’Athleta de Gap: WSJ

23 avril 2021-15: 11

Le 13 octobre 2019, la médaillée d’or américaine Simon Biles célèbre sur le podium avec sa médaille et ses fleurs. REUTERS / Wolfgang Rattay / Fichier photo

Le Wall Street Journal a rapporté vendredi que le quadruple champion olympique de gymnastique Simon Biles quitterait la liste des athlètes de Nike pour rejoindre un nouveau partenariat de vêtements avec la marque Athleta de Gap.

Athleta s’est engagée à soutenir la tournée de gymnastique post-olympique à Biles qu’elle prévoit de faire seule, plutôt que la tournée habituelle des USA Gymnastics, a-t-elle déclaré au magazine dans une interview.

Nike, Gap et Bayles n’ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires de Reuters.

Biles, déjà la gymnaste la plus décorée de l’histoire du Championnat du monde, avait précédemment déclaré qu’elle prendrait sa retraite après les Jeux olympiques de Tokyo cette année, mais avait laissé entendre un réexamen, selon les médias français.

«Je sentais qu’il ne s’agissait pas seulement de mes réalisations», a déclaré Biles dans le rapport du Wall Street Journal: «C’est ce que je représente et comment ils (Atleta) m’aideront à utiliser ma voix et à être aussi une voix pour les femmes et les enfants. . ” .

«Je sens qu’ils me soutiennent aussi, pas seulement en tant qu’athlète, mais en tant qu’individu en dehors du gymnase et du changement que je veux apporter, ce qui est très rafraîchissant», a-t-il déclaré.

Biles a signé avec Nike, le plus grand fabricant de vêtements de sport au monde, en 2015.

READ  Actualités du transfert Paris Saint-Germain: les discussions sur le contrat avec Neymar `` en bonne voie ''

Elle n’est pas la première athlète sponsorisée par Nike à rejoindre Athleta. En 2019, la six fois championne olympique Alison Felix a signé avec la marque appartenant à Gap après avoir écrit un article d’opinion dans le New York Times dans lequel elle a déclaré qu’elle faisait face à des réductions de salaire potentielles de la part de sponsors, dont Nike, en raison d’avoir des enfants.

Nike s’est par la suite engagé à ne pas punir financièrement les athlètes enceintes. La société s’est également fait un nom en prenant position sur les questions sociales, en exprimant son soutien à des causes qui incluent l’injustice raciale et en faisant preuve de solidarité avec certains des athlètes protestataires.

Le déménagement de Bills intervient également quelques jours après la fin du partenariat de Nike avec le défunt basketteur Kobe Bryant.

Antoinette Lefurgey

"Evangéliste du café sans aucune excuse. Fanatique du Web. Nerd d'Internet. Geek de Twitter."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

| L'Observatoire du Qatar | All Rights Reserved