Le gouvernement diminuera en 2021

Publié le lundi 21 décembre 2020 à 16h44.

Cette réduction de compensation n’affectera pas les zones fermées en raison de la crise sanitaire des coronavirus.

La compensation pour activité partielle sera réduite le 1er février, à l’exception des secteurs fermés par décision administrative, selon un décret adopté le lundi 21 décembre et un projet de décret transmis aux partenaires sociaux.

Se félicitant que l’activité partielle “se soit avérée efficace pour prévenir les licenciements” depuis le début de la crise sanitaire, le Cabinet a adopté lundi un décret s’étendant au-delà du 31 décembre jusqu’à fin juin au plus tard. , Et la possibilité d’augmenter les taux de couverture. Sur la base de cet arrêté, un projet d’arrêté détaillant les différents prix sera publié dans quelques jours.

À compter du 1er février, pour le régime de base, les employés embauchés à temps partiel recevront une rémunération d’au moins 60% de leur salaire horaire brut, contre actuellement 70% (ou 84% net).

Le taux de l’indemnité versée à l’employeur serait de 36% du salaire brut précédent contre 60% aujourd’hui, de l’ordre de 4,5 Smic. En conséquence, le montant restant que les entreprises paient sur les paiements non horaires passera de 15 à 40%.

Jusqu’à fin juin si nécessaire pour les zones fermées

La baisse devait avoir lieu le 1er novembre, mais a été retardée par le gouvernement après la reprise de la crise sanitaire cet automne. Le décret différencie également le statut des entreprises dans les secteurs particulièrement touchés par la crise (tourisme, culture, sports et loisirs, hôtellerie et restauration, transports, certaines entreprises, etc.). Ces secteurs protégés ont été définis dans un arrêté du 29 juin 2020.

READ  Le Forum virtuel pour les petites et moyennes entreprises du ministère des Transports et des Communications commence aujourd'hui

Les entreprises qui accueillent le public et qui ont été fermées par décision administrative pour stopper la propagation du virus (comme les cinémas aujourd’hui) pourront continuer à bénéficier d’un accompagnement à 100% jusqu’à fin juin si nécessaire, tout en conservant la récompense. Avec 70% de l’effectif total. Pour les autres entreprises de ces secteurs, les frais restants baisseront, actuellement nuls aujourd’hui, à 15% le 1er février, puis à 40% le 1er avril.

Le décret et le projet de décret offrent également la possibilité d’augmenter la couverture sur la base d’un critère géographique pour les entreprises concernées par les restrictions sanitaires régionales ainsi que pour les entreprises situées dans la zone de chalandise des stations de ski.

Léonard Lachapelle

"Future teen idol. Pionnier hardcore de Twitter. Evangéliste de voyage d'une humilité exaspérante."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x