L’armée israélienne teste la balle qui a tué la journaliste Shireen Abu Okla, selon l’armée

émis en :

Dimanche, l’armée israélienne a annoncé qu’Israël effectuerait un test balistique sur la balle qui a tué la journaliste d’Al-Jazeera Shireen Abu Oqla, un jour après que l’Autorité palestinienne a remis la balle à des experts américains.

Le commentaire du porte-parole de Tsahal Ran Kochav sur la radio de l’armée est intervenu après que l’Autorité palestinienne a donné le feu vert aux États-Unis, et non à Israël, pour examiner la balle qui a tué Abu Akleh alors que le journaliste chevronné couvrait une opération de Tsahal dans le nord de la Cisjordanie le 11 mai. .

Un responsable palestinien, qui a requis l’anonymat, a déclaré à l’AFP que le commentaire israélien soulevait des questions quant à savoir si l’Autorité palestinienne « fait confiance aux Américains ».

Dans une interview à la radio de l’armée, Kochav a déclaré : « Le test ne sera pas américain, le test sera israélien, avec une présence américaine. »

« Nous attendons les résultats, si nous les tuons, nous en assumerons la responsabilité et nous le regretterons. Nous le regrettons également lorsque des Palestiniens armés tuent des personnes qui ne sont pas impliquées », a déclaré Kochav.

Tsahal n’était pas immédiatement disponible pour fournir des éclaircissements supplémentaires sur les commentaires de Kochav, y compris si un test balistique israélien était déjà en cours.

Des sources palestiniennes à Ramallah ont indiqué qu’elles s’attendaient à passer le test à l’ambassade des États-Unis à Jérusalem.

Abu Okla, qui détient la nationalité palestinienne et américaine, portait une veste avec le logo « presse » et un casque lorsqu’elle a été tuée.

L’enquête officielle palestinienne a conclu que la star du correspondant de la chaîne de télévision qatarie est décédée après avoir été touchée par une balle juste en dessous de son casque.

READ  Ambassadeur : Les liens entre la Louisiane et la France se renforcent avec les défis du nouveau monde | Avis

Il a révélé qu’Abu Okla avait été tué par un obus perforant de 5,56 mm tiré d’un fusil Ruger Mini-14.

Les enquêtes de l’ONU et plusieurs enquêtes de presse ont conclu que la balle qui a tué Abu Okla avait été tirée par les forces israéliennes.

Malgré ces découvertes, Israël a affirmé qu’il avait peut-être été touché par des tirs palestiniens perdus.

Tsahal a également déclaré que « Mme Abu Okla n’a pas été délibérément abattue par un soldat de Tsahal ».

(France 24 avec AFP)

Léonard Lachapelle

"Future teen idol. Pionnier hardcore de Twitter. Evangéliste de voyage d'une humilité exaspérante."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x