Lancement d’un rapport sur les déplacements internes au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

Lancement d’un rapport sur les déplacements internes au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

L’Observatoire des déplacements internes (IDMC) a publié le rapport << Une décennie de déplacements au Moyen-Orient et en Afrique du Nord >>, qui est le premier rapport du centre sur l’ampleur, les facteurs, les schémas et les impacts du déplacement interne dans la région MENA, dans un événement hypothétique. Organisation avec Qatar Fund for Development (QFFD) et Qatar Charity (QC).
Cet événement a réuni de nombreux représentants d’organisations des Nations Unies et des personnes intéressées par les déplacements internes.


Le nombre de personnes déplacées au Moyen-Orient et en Afrique du Nord a triplé depuis 2011

Un séminaire en marge a discuté des conclusions du rapport et a exploré des solutions durables pour contribuer à la stabilité des réfugiés et des personnes déplacées à l’intérieur du pays.
Alexandra Bellak, directrice de l’Observatoire des déplacements internes qui a animé l’événement, a parlé du déplacement interne dans la région MENA et de son impact sur le tissu social, économique et politique.
Elle a évoqué les conditions critiques des déplacés internes en Syrie, au Yémen et en Palestine, notant que les intervenants humanitaires luttent pour fournir une aide alimentaire, médicale, sanitaire et éducative de base.

Alexandra Bellak du Centre international de surveillance des données et Nawaf Al Hammadi du centre de contrôle de la qualité lors de l’événement virtuel

Belak a salué les efforts du Qatar Center pour soutenir la communauté déplacée dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA), et a remercié le Quality Center et le Qatar Fund for Development d’avoir participé au lancement du rapport et à l’organisation de l’événement.
Nawaf Abdullah Al Hammadi, directeur général adjoint des opérations et programmes internationaux au Qatar Surgical Center, s’est félicité du lancement du premier rapport sur les déplacements internes au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, qui subit des changements sans précédent depuis 10 ans.
Il a déclaré qu’un tel rapport est nécessaire car il fournit des preuves solides de l’ampleur et des risques du problème et constitue une pierre angulaire de la discussion sur les solutions possibles.
Al Hammadi a souligné que bien qu’il existe des lois et des politiques pour les personnes déplacées au niveau mondial, nous manquons là où elles sont le plus nécessaires.
Il a noté que seuls quelques pays de la région MENA ont des lois sur le déplacement interne au niveau national.
Le directeur général adjoint des projets de développement au Qatar Fund for Development, Mesfer Hamad Al Shahwani, a exprimé sa gratitude pour les efforts déployés pour lancer le rapport et discuter de solutions durables pour les personnes déplacées, leur nombre ayant plus que triplé depuis 2011.
Il a également mis en lumière l’ampleur de la tragédie humanitaire que traverse la région, l’augmentation du nombre de personnes déplacées et les raisons des déplacements internes, notant que la situation des personnes déplacées en 2020 sera exacerbée par la pandémie de coronavirus.
On estime qu’il y a 12,4 millions de personnes déplacées dans la région MENA, dont 6,3 millions de personnes déplacées à l’intérieur du pays.

READ  L'île touristique thaïlandaise de Phuket est étrangement vide dans une tentative désespérée de rouvrir

Jacinthe Poulin

"Wannabe fauteur de troubles. Fanatique de la culture pop. Nerd de zombies. Défenseur du bacon à vie. Passionné d'alcool. Accro à la télévision."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x