La princesse Latifa exhorte la police britannique à enquêter sur l’enlèvement de sa sœur il y a 21 ans

La princesse Latifa, qui prétendait être prise en otage, a écrit dans une lettre envoyée à CNN: “À l’été 2000, Shamsa s’est échappée de la maison de vacances familiale en Angleterre. Elle avait 18 ans … et son esprit est intact.” Son ami David Hay est un défenseur de sa libération et fait partie de Detained International, une ONG qui défend la loi.

«Elle a été soumise à l’esclavage, à la répression et a été agressée physiquement par les membres de sa famille … Elle voulait demander l’asile au Royaume-Uni car une famille y vit en permanence. Quelques mois plus tard, elle a été kidnappée … Elle a été traînée dehors et Latifa a écrit dans le document daté de février 2018: «Elle se calmait et retournait à Dubaï.»

La princesse a ajouté que sa sœur avait été torturée et “restée au secret, sans date de libération, de procès ou d’inculpation”.

Elle a écrit: «J’ai été torturée en lui battant les pieds, ce que j’ai moi-même essayé en prison».

«Son objectif ultime est d’être une personne libre, de vivre dans la dignité et de jouir de la liberté de choix et de la liberté de mouvement … Elle veut les droits fondamentaux dont tous les êtres humains ont le droit de jouir», a ajouté la princesse.

La princesse a déclaré que sa sœur avait “des liens étroits avec l’Angleterre” et qu’elle avait été “illégalement enlevée sur le territoire du Royaume-Uni”.

Elle a ajouté: “Tout ce que je vous demande, c’est de prêter attention à sa cause, s’il vous plaît, parce qu’elle peut obtenir sa liberté, qui est la seule chose qu’elle veut dans la vie.”

READ  Les républicains ont critiqué la décision de Biden d'abandonner l'effort de sanctions contre l'Iran

Dans un communiqué envoyé à CNN, la police du Cambridgeshire a confirmé avoir reçu une lettre, “datée de février 2018, concernant cette affaire qui sera considérée comme faisant partie d’un examen en cours”.

La force a également déclaré qu’elle enquêtait sur le dernier documentaire de la BBC Panorama, dans lequel Latifa se prétend otage à Dubaï.

Le ministère britannique des Affaires étrangères a refusé de commenter jeudi.

Dans un récent communiqué publié par sa famille, l’ambassade des Émirats arabes unis à Londres a déclaré que couvrir la situation de Latifa “ne reflétait pas la situation réelle”.

La lettre a été obtenue et remise à la police par un cousin de Latifa et de La Haye.

Le groupe a également fourni «une transcription d’un certain nombre de déclarations vidéo de Sheikha Latifa», qui ont été obtenues grâce à «la contrebande avec beaucoup de difficulté et de danger, un téléphone portable à la prison de Sheikha Latifa à Dubaï», selon Haig dans la lettre envoyée à. Police et partagez-le avec CNN, en utilisant son adresse arabe.

“Contacter [with Latifa] Il a été préservé pendant la majeure partie de 2019 et 2020. La connexion a été perdue au cours du second semestre 2020. ”

Le groupe affirme également avoir des preuves d’une implication britannique dans l’enlèvement de la princesse Shamsa.

“Nous n’avons pas été en mesure de divulguer de telles preuves dans le passé en raison de ce que nous pensions être un risque inacceptable pour la vie et la sécurité de Sheikha Latifa. Cependant, maintenant que la connexion a été perdue, nous sommes très préoccupés pour sa vie et sa sécurité et nous ont décidé de prendre la décision de divulguer les éléments de preuve obtenus “sur elle”.

READ  Au moins 800 Éthiopiens tués après avoir défendu `` l'Arche d'Alliance ''

Désiré Faure

"Evangéliste du café sans aucune excuse. Fanatique du Web. Nerd d'Internet. Geek de Twitter."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x