La police saoudienne arrête un homme qui a aidé les Israéliens à se faufiler à La Mecque

RIYAD, Arabie saoudite (Associated Press) – La police de La Mecque a déclaré avoir arrêté un Saoudien qui avait aidé un journaliste juif israélien à s’infiltrer dans la ville la plus sainte de l’islam, défiant une règle selon laquelle seuls les musulmans peuvent entrer dans la zone.

Alors que les musulmans de toutes nationalités et origines peuvent entrer à La Mecque, les non-musulmans ne sont pas autorisés à entrer à La Mecque car un code de conduite et de comportement très spécifique est exigé de toutes les personnes à l’intérieur de ses frontières, y compris certaines formes d’humilité, de purification et de prières.

La réaction du public à la visite de la journaliste de télévision Jill Tamari a été immédiate sur les réseaux sociaux, les musulmans et les Saoudiens exprimant leur indignation face à sa tromperie et son mépris apparent pour le caractère sacré du site.

Cela arrive à un moment où les relations saoudo-israéliennes se développent tranquillement Au milieu des préoccupations communes concernant l’ennemi juré de l’Iran. Il est peu probable que cet incident affaiblisse la relation. Publiquement, le royaume insiste sur sa politique est que des relations complètes ne peuvent avoir lieu que lorsque l’État palestinien et ses droits sont garantis.

Il semble que l’indignation ait incité la police saoudienne vendredi soir à annoncer l’arrestation de l’homme saoudien, qui, selon eux, a facilité l’entrée du journaliste à La Mecque, en violation flagrante des réglementations interdisant l’entrée aux non-musulmans. Le citoyen saoudien, dont l’identité n’a pas été révélée, a été déféré au parquet et est toujours en détention.

READ  La Russie dit qu'elle espère entamer des pourparlers avec les États-Unis et l'OTAN en janvier

Le journaliste chevronné de Channel 13 en Israël s’est filmé à La Mecque pour une émission de 10 minutes lundi, visitant un site clé sur la route du Hajj. Où le prophète Mahomet a prononcé son dernier sermon il y a environ 1 400 ans.

Il a expliqué qu’il s’était sciemment faufilé à La Mecque avec un chauffeur, disant qu’il parlait calmement en hébreu pour que personne ne l’entende. Il prétendait être le premier juif israélien à entrer dans la ville. Le conducteur ne s’est pas identifié comme Israélien ou Juif lors des enregistrements.

Dans le clip diffusé, Tamari et son chauffeur saoudien tournent sur l’autoroute en disant que les non-musulmans ne peuvent pas passer, puis passent sous une énorme copie du Coran qui marque la porte principale de la ville. « Le rêve est devenu réalité », a-t-il déclaré alors qu’ils traversaient La Mecque et se dirigeaient vers le mont Arafat.

Après avoir escaladé la montagne, il a déclaré que la police religieuse avait commencé à poser des questions et voulait s’assurer qu’il était musulman. Ils ont décidé de partir.

La Mecque abrite le sanctuaire le plus sacré de l’Islam, la Kaaba en forme de cubeLa maison métaphorique de Dieu située dans la Grande Mosquée de Médine. Le sanctuaire marque le point vers lequel les musulmans pieux du monde entier prient cinq fois par jour. C’est aussi la destination finale du pèlerinage musulman et du plus petit pèlerinage de la Omra.

Le journaliste et Channel 13 ont répondu sur Twitter après la diffusion du reportage. La chaîne d’information, en hébreu et en arabe, a déclaré que le reportage de Tamari était motivé par la « curiosité journalistique » et le désir de regarder et de voir les choses de près. La chaîne populaire israélienne s’est excusée pour toute colère que sa visite, au cours de laquelle elle a eu lieu, a provoqué Le parcours du président Joe Biden à la ville voisine de Djeddah. Le Times of Israel a cité une source anonyme proche du dossier qui a déclaré que les responsables du gouvernement israélien étaient satisfaits des déclarations faites par la chaîne et son journaliste.

READ  Un volcan sous-marin a été récemment découvert du nom de cette célèbre concession

La police de La Mecque a déclaré qu’elle avait également renvoyé les actions du journaliste au ministère public, même si le citoyen israélien n’est plus dans le royaume.

La déclaration saoudienne n’a pas précisé l’identité du journaliste, et a seulement indiqué qu’il est non musulman et détient la nationalité américaine, ce qui signifie qu’il est entré dans le pays en utilisant son passeport américain car le royaume n’a pas de relations officielles avec Israël.

La police a appelé les visiteurs à respecter les lois du pays, en particulier en ce qui concerne La Mecque et les sites sacrés islamiques du royaume.

___

Elbatrawy a rapporté de Dubaï, aux Émirats arabes unis. Les rédacteurs de l’Associated Press Joseph Federman et Ariel Shalit à Jérusalem et Faris Akram à Gaza City ont contribué à ce rapport.

Désiré Faure

"Evangéliste du café sans aucune excuse. Fanatique du Web. Nerd d'Internet. Geek de Twitter."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x