La police fédérale brésilienne ouvre une enquête sur l’affaire Bolsonaro concernant un accord sur les vaccins – Source

BRASILIA (Reuters) – À la demande de la Cour suprême, la police fédérale du Brésil a officiellement ouvert une enquête sur le président Jair Bolsonaro au sujet d’irrégularités présumées dans l’achat d’un vaccin indien et peut désormais l’interroger, a déclaré lundi une source proche du dossier. .

Le président a été impliqué dans des allégations d’actes répréhensibles liés à un contrat de 1,6 milliard de reais (316 millions de dollars) signé en février pour 20 millions de doses avec un courtier brésilien pour le fabricant de vaccins Bharat Biotech.

Une commission sénatoriale brésilienne enquêtant sur la gestion de la pandémie par l’administration a soulevé des soupçons de surtarification et de corruption contractuelle. Certains sénateurs ont affirmé que Bolsonaro n’avait pas immédiatement pris en compte les allégations d’actes répréhensibles lorsqu’il a été alerté.

Après la publication des rapports d’irrégularités, le gouvernement a suspendu le contrat.

Le scandale a nui à la position de Bolsonaro dans les sondages. Beaucoup sont alarmés par sa gestion de la deuxième épidémie de coronavirus la plus meurtrière au monde, les allégations de corruption de vaccins et la hausse des prix du carburant, de l’énergie et des aliments.

Les procureurs fédéraux brésiliens et le Bureau du contrôleur général, ou CGU, enquêtent également séparément sur les actes répréhensibles présumés dans l’accord.

Bolsonaro a nié tout acte répréhensible.

Rapports de Gabriel Stargardter. Montage par Alexander Caverny et Aurora Ellis

Nos critères : Principes de confiance de Thomson Reuters.

READ  Lavrov dit que le Mali a demandé l'aide d'une entreprise militaire privée russe

Désiré Faure

"Evangéliste du café sans aucune excuse. Fanatique du Web. Nerd d'Internet. Geek de Twitter."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x