La France lance un mandat d’arrêt contre le patron de la Banque du Liban

La France lance un mandat d’arrêt contre le patron de la Banque du Liban

Riad Salameh a rejeté les accusations et ne s’est pas présenté à l’enquête des enquêteurs français

Mardi, un juge d’instruction français a émis un mandat d’arrêt international contre le patron de la Banque centrale du Liban, Riad Salameh, selon une source proche du dossier.

Salameh, 72 ans, est accusé d’avoir utilisé un système financier frauduleux et d’avoir détourné des fonds publics libanais pour construire son réseau immobilier et ses actifs bancaires. Il a rejeté les accusations et ne s’est pas présenté pour être interrogé par les enquêteurs français sur la façon dont il avait amassé d’énormes actifs à travers l’Europe.

a déclaré son avocat, Pierre-Olivier Sur Agence France Presse Que la convocation a été envoyée trop près d’aujourd’hui et qu’elle était donc « invalide ». Une source juridique libanaise a déclaré plus tôt cette semaine Agence France Presse Que les autorités locales n’avaient pas notifié Salama de la convocation, malgré quatre tentatives de la police pour la remettre à la banque centrale.

Après que Salameh ne se soit pas présenté mardi, le juge a décidé de délivrer un mandat d’arrêt international contre lui. Depuis le début de l’année, des magistrats de pays européens se sont rendus à trois reprises au Liban, qui souffre d’une crise financière largement attribuée à la corruption, pour interroger le banquier central et sa délégation.

READ  La France a eu raison de restreindre l'accès du public aux personnes qui n'ont pas été complètement vaccinées

Emmy Tailler

"Spécialiste du voyage. Érudit typique des médias sociaux. Ami des animaux partout. Ninja zombie indépendant. Passionné de Twitter."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x