La branche de Hong Kong du ministère chinois des Affaires étrangères exhorte le gouvernement britannique à arrêter le rapport de Hong Kong

BEIJING (Reuters) – Le ministère chinois des Affaires étrangères à Hong Kong a exhorté le gouvernement britannique à mettre fin au « soi-disant rapport semestriel sur Hong Kong », ont rapporté vendredi les médias d’Etat chinois.

Un porte-parole de la branche du ministère a déclaré que le rapport britannique « s’est ingéré de manière flagrante dans les affaires de Hong Kong et les affaires intérieures de la Chine, et a gravement bafoué le droit international ».

La Grande-Bretagne a critiqué ce qu’elle dit être l’érosion systématique des libertés à Hong Kong par le gouvernement chinois et la suppression de la liberté d’expression par les autorités, dans son dernier rapport sur l’ancienne colonie britannique, qu’elle a annoncé jeudi dans une déclaration écrite au Parlement. Les rapports sont publiés tous les six mois.

Dans un communiqué séparé, le gouvernement de Hong Kong a déclaré jeudi soir qu’il avait réfuté les « déclarations diffamatoires et les attaques politiques mal intentionnées » contenues dans le rapport britannique.

« La Région administrative spéciale de Hong Kong est une partie inséparable de la République populaire de Chine », indique le communiqué, ajoutant que le gouvernement a exhorté la Grande-Bretagne à « respecter les règles fondamentales régissant les relations internationales et à cesser de s’ingérer » dans les affaires de la ville.

(Reportage par Liz Lee à Pékin et Farah Master à Hong Kong; Montage par Christopher Cushing et Jerry Doyle)

READ  L'Iran envisage de tenir un nouveau cycle de pourparlers avec l'émissaire saoudo-iranien

Désiré Faure

"Evangéliste du café sans aucune excuse. Fanatique du Web. Nerd d'Internet. Geek de Twitter."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x