IKEA condamné à une amende de 1,2 million de dollars pour espionnage d’employés français

IKEA condamné à une amende de 1,2 million de dollars pour espionnage d’employés français
Un tribunal français a condamné mardi IKEA à payer une amende de 1 million d’euros (1,21 million de dollars) pour avoir espionné ses employés français, après que le plus grand détaillant de meubles au monde a été reconnu coupable d’avoir collecté et stocké des données de manière inappropriée pour ses employés.

La filiale française de l’entreprise suédoise a été accusée d’avoir fouiné ses employés pendant plusieurs années, d’avoir violé leur vie privée en vérifiant leurs relevés de comptes bancaires, et parfois même d’avoir utilisé de faux employés pour rédiger des rapports d’employés.

Le parquet recherchait une amende de 2 millions d’euros à l’encontre de la société détenue par le groupe Engka.

La société a déclaré qu’elle examinait la décision du tribunal pour voir si d’autres mesures étaient nécessaires, après avoir pris des mesures pour réprimer les méthodes de surveillance.

“IKEA Retail France a fermement condamné ces pratiques, s’est excusé et a mis en place un plan d’action pour éviter que cela ne se reproduise”, a déclaré la société.

L’ancien PDG de l’entreprise d’ameublement d’appartements en France, Jean-Louis Bailot, a également été reconnu coupable dans cette affaire et condamné à deux ans de prison avec sursis. Les juges ont infligé une amende de 50 mille euros pour le stockage de données personnelles.

Les allégations portaient sur la période de 2009 à 2012, bien que les procureurs aient déclaré que les tactiques d’espionnage avaient commencé au début des années 2000.

Plusieurs gérants de magasins, employés des ressources humaines ainsi que des enquêteurs privés et des policiers faisaient partie des personnes visées par les allégations.

READ  Thyssenkrupp envisage l'introduction en bourse ou le SPAC de l'activité hydrogène - PDG

IKEA a également été accusé d’espionner certains clients dans l’affaire. Il a licencié plusieurs managers et a révisé sa politique interne après que les allégations ont fait surface en 2012.

Le groupe a été accusé d’avoir recherché les données des employés pour examiner leurs finances et leur vie personnelle. Elle a reconnu certaines de ces tactiques, bien qu’elle ait nié avoir mis en place un système d’espionnage à grande échelle.

(1 dollar = 0,8238 euros)

Jacinthe Poulin

"Wannabe fauteur de troubles. Fanatique de la culture pop. Nerd de zombies. Défenseur du bacon à vie. Passionné d'alcool. Accro à la télévision."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x