Haut-Karabakh : la Russie appelle à la retenue après des affrontements sanglants

Mercredi, le ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères a déclaré qu’au moins un soldat azerbaïdjanais avait été tué dans les combats.

Le ministère arménien des Affaires étrangères a également déclaré que les affrontements avaient fait « des morts et des blessés », mais n’a pas précisé à combien ni à quel camp ils appartenaient. Il a également appelé le monde à intervenir pour mettre fin au « comportement agressif » de l’Azerbaïdjan.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré aux journalistes que la Russie était « préoccupée », a rapporté Reuters.

« Nous surveillons de près et nous sommes naturellement préoccupés par la détérioration de la situation », a-t-il déclaré jeudi. « Nous demandons aux parties de faire preuve de retenue et, plus important encore, de mettre en œuvre toutes les dispositions des documents tripartites », a-t-il ajouté.

Les deux parties ont accusé l’autre d’avoir mené des attaques contre des positions militaires au Haut-Karabakh.

La Russie, alliée de l’Arménie en matière de sécurité, maintient une force de maintien de la paix dans la région après avoir négocié un cessez-le-feu début novembre 2020, mettant fin à un conflit de près de deux mois qui a tué au moins 6 500 personnes, selon Reuters.

Le ministère russe de la Défense a également accusé mercredi les forces azerbaïdjanaises d’avoir violé le cessez-le-feu, a rapporté l’agence de presse officielle russe TASS.

« Le commandement du bataillon russe de maintien de la paix ainsi que des représentants des parties azerbaïdjanaise et arménienne prennent des mesures pour stabiliser la situation », a indiqué le ministère dans un communiqué.

Mercredi, l’Union européenne a appelé à l’arrêt immédiat des combats.

READ  Le président sud-coréen Moon a déclaré qu'il était temps d'envisager d'interdire la viande de chien

« Il est nécessaire de désamorcer, de respecter pleinement le cessez-le-feu et de revenir à la table des négociations pour rechercher des solutions négociées », a déclaré un porte-parole de l’UE dans un communiqué.

Le Haut-Karabakh est habité et contrôlé par des Arméniens de souche, aidés par les Arméniens de la diaspora.

Il se trouve sur le territoire azerbaïdjanais et est relié à l’Arménie par une autoroute coûteuse connue sous le nom de col de Lachin, où les affrontements de mercredi ont eu lieu.

L’Azerbaïdjan a toujours affirmé qu’il retrouverait le territoire internationalement reconnu comme l’Azerbaïdjan. Le contrôle de la zone est devenu un point de fierté nationale dans les deux pays.

Les troubles au Haut-Karabakh remontent à l’effondrement de l’Union soviétique, lorsque la région, avec le soutien de l’Arménie, a déclaré son indépendance de l’Azerbaïdjan.

Avec des informations supplémentaires de Reuters.

Désiré Faure

"Evangéliste du café sans aucune excuse. Fanatique du Web. Nerd d'Internet. Geek de Twitter."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x