Bistro propose une cuisine d’inspiration française | Affaires

Bistro propose une cuisine d’inspiration française |  Affaires

Le décor n’est peut-être pas tout dans le restaurant, mais le cadre ajoute à l’expérience culinaire.

Avec de grandes fenêtres, une section de tables extérieures donnant sur la rue et un intérieur en noir et blanc, The Bistro a une atmosphère européenne-américaine lumineuse qui ne ressemble à rien d’autre à Jackson Hole. Et avec son emplacement juste à l’extérieur de Town Square, il a un buzz différent de son prédécesseur populaire, Rendezvous Bistro à West Jackson.

Le Bistro, situé à l’intérieur du Cloudveil sur la rue Centre, n’est ouvert que depuis quelques semaines mais n’attend pas d’être découvert. Lorsque nous sommes arrivés tous les deux pour le dîner à 17h30 un dimanche, nous étions assis à une table haute dans le bar déjà bondé. Au cours de l’heure suivante, les autres tables de bar et celles de la salle à manger et au-delà étaient remplies.

« Les prix ne sont pas du tout exorbitants », fut le premier commentaire de mon ami à propos du menu français d’inspiration bistro.

Et c’est vrai : vous pouvez dépenser gros au Bistro ou respecter un budget serré et profiter d’un bon repas.

Par exemple, les hors-d’œuvre vont de 10 $ pour une soupe à l’oignon française ou 12 $ pour du boudin blanc maison, 15 $ pour un carpaccio de thon niçois et 15 $ pour une croquette de crevettes. Les entrées du menu régulier commencent à 16$ pour un Croque Madame et 17$ pour un burger bistro et vont jusqu’à 42$ pour un steak ou 35$ pour des côtelettes d’agneau de Nouvelle-Zélande. Végétariens, vos options d’entrée incluent des oreillers à la ricotta ou un steak de chou-fleur grillé.

READ  Célébration du 14 juillet au campus IDRAC Inde, symbole de la coopération indo-française

Puisque notre repas avait un but, cet article, nous avons échantillonné la plupart des sections du menu, à l’exception du bar cru. Après les cocktails – une margherita épicée et un martini fruité – nous avons choisi un apéritif qui semblait juste ce qu’il fallait pour deux personnes : la charcuterie, qui comprend des saucisses de Bovine + Swine, qui comme le restaurant fait partie du Fine Dining Restaurant Group famille, plus pâté. Miam.

Nous avons partagé une salade de chicorée à base de chicorée grillée, de radicchio, de kumquat, de pignons de pin et de vinaigre de griotte, et avons convenu que c’était quelque chose que nous avions à nouveau. C’était l’une des cinq salades de la liste.

Mon ami a apprécié les frites – des moules avec des frites. Je suis devenu fan du saumon tandoori qui accompagne le couscous israélien et est nappé de sauce au yaourt grec. Nous avons également divisé les verts sautés, qui est l’un des cinq choix parmi les plats d’accompagnement.

Avec un repas comme celui-là, le dessert peut sembler un peu surfait, mais dans l’esprit de l’expérience nous sommes allés de l’avant et avons commandé des beignets. Surprise : Au lieu de petits oreillers, les versions Bistro sont comme des gressins. Ils viennent avec deux bouillons de trempage et sont délicieux.

Jacinthe Poulin

"Wannabe fauteur de troubles. Fanatique de la culture pop. Nerd de zombies. Défenseur du bacon à vie. Passionné d'alcool. Accro à la télévision."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x