Al-Attiyah mène le rallye du Qatar

Le tenant du titre régional Nasser Saleh Al-Attiyah a pleinement profité des problèmes tardifs de l’Ulsterman Chris Mickey pour revendiquer son avantage après quatre étapes impressionnantes de gravier lors du Qatar International Rally hier.
Les deux rivaux ont partagé une paire de victoires à chaque étape à travers les déserts du nord et ont été séparés par 10,3 secondes avant la dernière épreuve de la journée. Meeke et le navigateur anglais Sebastian Marshall ont endommagé le dessous de la koda Fabia R5 après un atterrissage brutal lors d’un saut et ont dû s’arrêter après l’étape.
La perte de temps réelle n’a été que de 46,9 secondes, mais le liquide de refroidissement est tombé en panne après la collision et a endommagé le refroidisseur intermédiaire. Plutôt que de risquer des dommages moteur plus graves, Meeke a garé la Fabia sur le tronçon de route et a dû être remorqué à Lusail avec de lourdes pénalités de temps plus tard qui le ramèneraient à la sixième place du redémarrage d’aujourd’hui selon les règles du Rally2.
Ce drame a permis à Al-Attiyah et au pilote français Matteo Bommel de diriger leur Autotek Volkswagen Golf GTi R5 dans une escale nocturne avec un avantage précis de 40,6 secondes sur Abdulaziz Al-Kuwari et le nouveau pilote irlandais James Fulton dans leur Skoda Fabia R5.
Al-Attiyah a déclaré: “C’était une bonne journée pour nous.”
“Ce n’était pas facile. Chris Meek poussait fort. Le niveau était vraiment élevé donc je suis très heureux.”
Al-Kuwari, le vainqueur du Rallye international du Qatar 2012, n’était pas au rythme du duo de tête dans les deux dernières étapes après le problème de crevaison et de poussière, mais le Qatar a terminé la journée confortablement loin de Khalid Al, troisième. Suwaidi et son navigateur Hugo. Maghalães.
Al-Kuwari a déclaré: “Nous avons bien commencé dans les deux premières étapes, car l’écart n’était pas grand pour Nasser et Chris.”
“Le deuxième épisode a eu quelques problèmes de poussière. Je me suis arrêté sur une épingle à cheveux, car je ne voyais pas du tout la route. Lors de la dernière étape, nous avons eu une crevaison, à gauche. Mais la deuxième place n’est pas mal.”
Nasser Khalifa Al-Attiyah a également profité des problèmes de Mickey et s’est hissé à la quatrième place du classement général, le Koweïtien Mishary Al-Dhafiri atteignant la cinquième place de manière impressionnante et une progression confortable dans MERC 2.
Cheikh Suhaim Al Thani a menti sur son manque d’expérience en rallye pour prendre un excellent départ pour la première fois à la sixième place de la Skoda Race de Motorsport Italia. L’Omani Zakaria Al-Awfi a terminé septième et deuxième du championnat MERC 2, et l’Arabie Salef Al Saif a mené la division FIA T4 dans son Can Am avec la huitième place.
Le Qatari Rashid Al Mohannadi et le Libanais Ahmed Khaled se sont classés dixièmes à la dixième place, Shadi Al-Faqih et le leader du MERC 3 Henry Kahi se sont classés 11e et 12e.
Ahmed Al Mohannadi a conduit le Rallye National du Qatar en fin de journée par 53,2 secondes en voiture, il venait de Khaled Al Mohannadi. Ahmed Al Louh, basé au Qatar, et le Libanais Gad Awar occupaient les troisième et quatrième places.
Plusieurs pénalités de temps ont été prononcées après la super spéciale du vendredi soir pour commencer le cône de saut et de battement lors des délits de l’épreuve d’asphalte étroite. Meeke a eu 10 secondes pour commencer un saut et 15 secondes pour frapper le cône, ce qui l’a mis à la quatrième place. Al-Attiyah n’a pas échappé à la tyrannie de l’autorité officielle, et le Qatar a eu 10 secondes pour sauter.
Néanmoins, le tenant du titre a pris le départ de l’étape Aida Desert, longue de 20,13 km, à 2,7 secondes d’Abdulaziz Al-Kuwari. Khaled Al-Suwaidi s’est hissé à la troisième place et Mishary Al-Dhafiri s’est classée cinquième derrière Mickey.
Al-Attiyah a placé le défi devant ses rivaux dès le début, battant Mickey de 6,5 secondes lors du premier passage par Will pour prolonger son avance à 14,9 secondes. Al-Kuwari est arrivé troisième et un écart de 30 secondes est apparu entre l’ancien vainqueur du rallye et le concurrent le plus proche d’Al Suwaidi, quatrième.
Abdullah Al Rawahi (bras de direction cassé) et Jasem Al Maqhawi (mécanique) n’ont pas réussi à terminer la spéciale et ont abandonné, alors qu’Al Dhafiri continuait de devancer ses rivaux MERC 2, malgré leurs plaintes de problèmes de poussière et de visibilité réduite sur les spéciales.
Mickey a remporté sa toute première victoire avec l’étape du désert MERC en munitions (20,34 km) et a réduit l’avance d’Al-Attiyah à 13 secondes, alors que les équipages revenaient à Lusail pour se regrouper et servir à midi. Muhammad Al-Attiyah s’est arrêté au départ de l’étape, alors qu’Al-Kuwari et Al-Suwaidi ont consolidé les troisième et quatrième places du classement général, tandis qu’Al-Attiyah a terminé les cinq premières places.
Le Kware a en fait pris une mauvaise place dans la spéciale, après s’être perdu dans la poussière de Meeke, et cela lui a coûté quelques secondes. Omani Zakaria Al-Ameri a été exclu en raison de sa réduction sur scène.
Mickey a continué à gagner au redémarrage d’Erada, et le dernier a vu à nouveau le temps le plus rapide d’Al Attiyah avec 10,3 secondes. Mais Meeke a endommagé sa Fabia après une chute brutale lors du dernier test de la journée et donnant au Qatar une avance confortable.
Le Rallye international du Qatar aura lieu ce week-end, sous la présidence du président de la Fédération automobile et de la voile du Qatar, Abdul-Razzaq Al-Kuwari, et du directeur exécutif de la Fédération, Amr Al-Hamad.
Aujourd’hui, les pilotes font face à deux boucles plus difficiles que les trois étapes nord du désert de la dernière étape. Le spectacle spécial inaugural débute à Al Khor (18,30 km) à 8 h 35 et précède l’étape QMMF (22,02 km) et Ras Laffan (21,39 km), à partir respectivement de 9 h 55 et 10 h 45.
Après le regroupement et le service à Losail Sports Arena, les trois tests chronométrés sont répétés à 12,05 heures, 12,45 heures et 13,25 heures. Ensuite, le rallye se conclura par une conférence de presse après l’événement (19h15) et une fin festive (19h45) à Katara.

Léonard Lachapelle

"Future teen idol. Pionnier hardcore de Twitter. Evangéliste de voyage d'une humilité exaspérante."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

| L'Observatoire du Qatar | All Rights Reserved