Une organisation intergouvernementale prévient que la démocratie recule à un rythme record

BRUXELLES (Reuters) – De plus en plus de pays glissent vers l’autoritarisme, alors que le nombre de démocraties bien établies menacées n’a jamais été aussi élevé, a déclaré lundi l’Institut international pour la démocratie et les élections.

L’organisation intergouvernementale basée à Stockholm a déclaré dans un rapport que la politique populiste, l’utilisation des restrictions liées à la pandémie de COVID-19 pour faire taire les critiques, la tendance des pays à imiter le comportement antidémocratique des autres et la désinformation utilisée pour diviser les sociétés sont principalement à blâmer. .

“Plus de pays connaissent une” érosion démocratique “que jamais auparavant”, a déclaré l’International IDEA dans son étude de 2021 sur l’état de la démocratie, basée sur des données collectées depuis 1975.

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à reuters.com

Elle a ajouté que “le nombre de pays connaissant un ” déclin démocratique ” n’était pas aussi élevé auparavant “, faisant référence au changement régressif dans des domaines tels que le contrôle de l’indépendance du gouvernement et de la justice, ainsi que la liberté des médias et les droits de l’homme. .

L’Afghanistan, dont les combattants talibans se sont emparés en août après le retrait des forces internationales, est le cas le plus dramatique cette année, tandis que le coup d’État du 1er février au Myanmar a marqué l’effondrement d’une démocratie fragile. D’autres exemples incluent le Mali, qui a subi deux coups d’État depuis 2020, et la Tunisie, où le président a dissous le parlement et a assumé des pouvoirs d’urgence.

De grandes démocraties, comme le Brésil et les États-Unis, ont vu des présidents remettre en question la validité des résultats des élections, tandis que l’Inde a vu des groupes de personnes critiques à l’égard des politiques gouvernementales poursuivre en justice.

READ  Volcan La Palma, mises à jour en direct aujourd'hui : éruption, alerte au tsunami et dernières nouvelles | les îles Canaries

La Hongrie, la Pologne, la Slovénie et la Serbie sont les pays européens qui ont connu le plus grand déclin de la démocratie. La Turquie a connu l’une des plus fortes baisses entre 2010 et 2020.

“En fait, 70 pour cent de la population mondiale vit maintenant soit dans des régimes non démocratiques, soit dans des pays démocratiquement arriérés”, indique le rapport.

La pandémie de COVID-19 a entraîné une augmentation des comportements autoritaires de la part des gouvernements. L’étude a déclaré qu’il n’y avait aucune preuve que les régimes autoritaires étaient meilleurs pour lutter contre l’épidémie, malgré les informations contraires des médias d’État chinois.

« La pandémie fournit des outils et des justifications supplémentaires aux tactiques répressives et au silence de la dissidence dans des pays aussi divers que la Biélorussie, Cuba, le Myanmar, le Nicaragua et le Venezuela », indique le rapport.

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à reuters.com

(Reportage de Robin Emmott). Montage par Hugh Lawson

Nos critères : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Désiré Faure

"Evangéliste du café sans aucune excuse. Fanatique du Web. Nerd d'Internet. Geek de Twitter."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x