Une nouvelle analyse révèle que Bételgeuse est opaque et est entrée dans la phase de combustion de l’hélium

Bételgeuse se prépare-t-elle à l’explosion? Une nouvelle analyse a conclu que l’étoile supergéante s’est évanouie et est entrée dans la phase de combustion d’hélium – le premier étage d’une supernova – mais aucun de nous ne serait vivant pour le voir.

  • Bételgeuse est une étoile dans la constellation d’Orion autrefois faiblement éclairée
  • Une nouvelle étude révèle qu’il subit une phase initiale de combustion d’hélium de base
  • Cela se produit lorsque l’hélium fusionne en carbone et provoque finalement l’explosion d’une étoile.
  • Les experts impliqués dans l’étude disent que la Bételgeuse explosera d’ici 100000 ans

Les scientifiques ont gardé les yeux sur l’étoile Bételgeuse depuis l’année dernière, après que des rapports aient montré que la géante rouge était opaque – mais une nouvelle étude a révélé qu’elle avait encore plus de 100000 ans avant l’événement.

Une équipe internationale de scientifiques suggère que l’étoile se trouve dans la première étape de la combustion de l’hélium, lorsque l’étoile brûle de l’hélium en carbone, l’une des dernières étapes avant une supernova.

Les chercheurs impliqués dans l’analyse ont également constaté que de plus petites différences de luminosité par rapport à Bételgeuse étaient soutenues par des impulsions stellaires, ainsi que par l’emplacement de l’étoile plus proche de la Terre qu’on ne le pensait auparavant.

Faites défiler vers le bas pour la vidéo

L’équipe est dirigée par le Dr Meredith Joyce de l’Université nationale australienne (ANU), qui a utilisé la modélisation évolutive, hydrodynamique et sismique pour analyser le contraste de luminosité à Bételgeuse.

Cela a permis aux chercheurs de révéler que l’étoile brûlait actuellement de l’hélium dans son noyau.

Cela se produit lorsque le noyau d’une étoile atteint environ 100 millions de degrés, provoquant la collision de trois noyaux d’hélium et la fusion pour former un noyau de carbone.

L'équipe est dirigée par le Dr Meredith Joyce de l'Université nationale australienne (ANU), qui a utilisé la modélisation évolutive, hydrodynamique et sismique pour analyser le contraste de luminosité de Bételgeuse.

L’équipe est dirigée par le Dr Meredith Joyce de l’Université nationale australienne (ANU), qui a utilisé la modélisation évolutive, hydrodynamique et sismique pour analyser le contraste de luminosité de Bételgeuse.

Quelque temps après cet événement, le noyau s’effondre, provoquant une explosion qui crée des nébuleuses – des régions de poussière et de gaz dans l’espace interstellaire.

En raison de cette enquête approfondie, l’équipe a également découvert que les impulsions stellaires entraînées par ce qu’on appelle le mécanisme kappa provoquent l’éclaircissement ou la décoloration continue de l’étoile avec des périodes de 185 (+/- 13,5) jours et environ 400 jours.

Mais la forte baisse de luminosité au début de 2020 est sans précédent, et elle est probablement due à un nuage de poussière devant Bételgeuse, comme le montre l’image.

Le télescope spatial Hubble de la NASA a découvert que la panne d’électricité est probablement causée par une explosion douloureuse qui a éjecté des matériaux chauds dans l’espace – couvrant la vue de la Terre sur le site de Gemini.

Les données ont montré qu’un nuage de poussière s’est formé lorsque le plasma surchauffé a soufflé hors de l’étoile, qui s’est refroidi et a formé un nuage de poussière bloquant la lumière de la surface de Bételgeuse.

La taille de Bételgeuse a été un mystère pour la communauté scientifique, mais une étude récente a déterminé qu’elle contient des radios 750 fois celle du soleil.

Cette information a également permis aux chercheurs de déterminer que l’étoile n’est qu’à 530 années-lumière de la Terre, au lieu de 700 années-lumière comme on le pensait auparavant.

Leurs résultats indiquent que Bételgeuse n’est pas du tout proche de l’explosion, et qu’elle est si loin de la Terre que l’explosion finale a ici un impact majeur, même si elle reste un problème majeur lorsque la supernova explose.

Jacinthe Poulin

"Wannabe fauteur de troubles. Fanatique de la culture pop. Nerd de zombies. Défenseur du bacon à vie. Passionné d'alcool. Accro à la télévision."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x