Une joueuse du Paris Saint-Germain arrêtée après avoir agressé son collègue

La police française a arrêté mercredi un membre de l’équipe féminine de football du Paris Saint-Germain dans le cadre d’une enquête sur l’agression d’une de ses collègues féminines, qui l’a attrapée dans une voiture la semaine dernière et a été touchée aux jambes par des hommes masqués. poteaux de fer.

Le club a confirmé que la joueuse arrêtée, Aminata Diallo, avait été détenue dans le cadre d’une enquête sur une agression contre ses joueurs jeudi dernier. Le Paris Saint-Germain, qui a remporté son premier championnat cette année, n’a pas fourni plus de détails sur l’incident, ni nommé les joueurs qui ont été attaqués.

Diallo, 26 ans, a été arrêtée mercredi matin, un jour après avoir remplacé sa collègue blessée Khaira Hamraoui au milieu de terrain du Paris Saint-Germain lors de son match de Ligue des champions contre le Real Madrid. El Hamraoui, 31 ans, qui a signé en provenance de Barcelone avant cette saison, n’a pas pris part au match. Elle se remet des blessures aux jambes et aux mains subies lors de l’attaque, qui s’est produite après un dîner de groupe.

Al-Hamrawi avait accepté de le ramener de Diallo après le repas. En conduisant, deux hommes ont arrêté la voiture, selon une personne familière avec la situation qui a confirmé les détails première publication Par L’Equipe Sportive. Les femmes ont été extraites de la voiture, a déclaré la personne, et alors que l’un des assaillants tenait Diallo, Hamraoui a été agressé.

“Le Paris Saint-Germain travaille avec la police de Versailles pour clarifier les faits”, a déclaré l’équipe du Paris Saint-Germain. Permis. “Le club suit de près l’avancement des procédures et étudiera les mesures à prendre.”

READ  Shaliar Doha félicite le président nouvellement élu du Centre d'études internationales

L’incident et les accusations ont immédiatement suscité des souvenirs de l’attaque de 1994 contre la snowboardeuse Nancy Kerrigan, qui a été attaquée aux championnats des États-Unis cette année-là dans un complot ourdi par l’ex-mari d’une patineuse artistique de compétition, Tonya Harding. Kerrigan a été agressée après une séance d’entraînement par un homme qui l’a frappée à plusieurs reprises dans les jambes avec une matraque de police.

Après que Kerrigan ait été forcée de se retirer du tournoi en raison de sa blessure, Harding a remporté la compétition pour revendiquer une place dans l’équipe olympique américaine de 1994. Kerrigan a ensuite été nommée dans l’équipe malgré son échec à se qualifier, et plusieurs semaines plus tard, elle a remporté la médaille d’argent à les Jeux de Lillehammer. Harding, qui a longtemps nié toute implication dans l’attaque mais a plaidé coupable d’entrave au procès, a terminé huitième.

Le scandale a été relancé en 2017 avec la sortie du biopic fictif “I Tonya”.

Le Paris Saint-Germain a déclaré mercredi avoir donné plus de sécurité à ses joueurs dans les jours qui ont suivi l’attaque, une couche de protection supplémentaire qu’il met régulièrement en place pour les joueurs masculins bien connus. Ces dernières années, de nombreux joueurs du PSG ont été dévalisés chez eux – parfois pendant que des membres de leur famille étaient à l’intérieur – alors qu’ils étaient absents pour jouer des matchs.

L’attaque de jeudi dernier a laissé Hamraoui trembler gravement et soigner de graves coupures et contusions, mais sans se casser les os de ses jambes.

“Depuis jeudi soir, le club a pris toutes les mesures nécessaires pour assurer la santé, le bien-être et la sécurité de toute son équipe féminine”, ajoute le communiqué.

READ  Faits : De retour dans les bars, les gymnases et les films : planifier un retour à la normale

La compétition pour les positions de champion de France s’est intensifiée après que l’équipe féminine a finalement mis fin à sa domination sur son rival en championnat et compétition continentale, Lyon, en remportant son premier titre français la saison dernière. Le Paris Saint-Germain a terminé deuxième derrière Lyon à huit reprises au cours des dix dernières années.

La signature d’Al-Hamrawi, 31 ans, des champions d’Europe de Barcelone pour un deuxième mandat avec le Paris Saint-Germain, faisait partie des efforts du club pour renforcer sa position au milieu de la rivalité nationale en cours avec Lyon. Les deux clubs sont au sommet de la Ligue 1 française après avoir remporté les sept matches qu’ils ont disputés cette saison.

Diallo est revenu d’un prêt à l’Atletico Madrid et a en fait été utilisé comme remplaçant d’Hamraoui. El Hamraoui, ancienne internationale française, a représenté son pays à la Coupe du monde féminine 2015 et aux Jeux olympiques de Rio 2016.

Antoinette Lefurgey

"Evangéliste du café sans aucune excuse. Fanatique du Web. Nerd d'Internet. Geek de Twitter."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x