Une insulaire parle enfin à son fils après son arrestation au Qatar

Maggie Turner, photographiée avec son partenaire Mick Robbins Photo: John Gigan

Maggie Turner, qui vit à Saint-Clément, a attendu six jours pour avoir des nouvelles de son fils, Malcolm Bedale, depuis qu’elle a appris son arrestation vendredi dernier.

M. Badali, un citoyen kényan qui travaille au Qatar depuis 2016 et qui a écrit un blog sur les conditions auxquelles sont confrontés les travailleurs migrants, a été arrêté le 4 mai. Cependant, il y avait un manque d’informations sur les conditions de sa détention et sur sa sécurité.

Jeudi matin, M. Bedale a contacté sa mère, qui possède la double nationalité kényane et britannique et vit à Jersey depuis 2000, et a réussi à la rassurer sur son bien-être.

Mme Turner a déclaré que l’appel de 10 minutes était intervenu après l’intervention de l’ambassadeur du Kenya au Qatar. Elle a dit que son fils était “bien” et indemne, et qu’il était nourri et détenu à l’isolement, avec des toilettes et une télévision dans sa chambre, et un accès au gymnase pendant une heure chaque jour.

«Même si c’est formidable d’entendre Malcolm et de savoir qu’il va bien, il reste du travail à faire sur les nombreuses questions en suspens», a-t-elle déclaré.

Les principales préoccupations évoquées par Mme Turner étaient qu’aucune information n’avait encore été fournie sur le lieu de détention de M. Badali, les raisons de son arrestation, les moyens d’obtenir des conseils juridiques à sa place et les mesures nécessaires pour obtenir sa libération.

Léonard Lachapelle

"Future teen idol. Pionnier hardcore de Twitter. Evangéliste de voyage d'une humilité exaspérante."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x