Un rapport français indépendant a révélé que les activités de lobbying avaient augmenté en 2021

Un rapport français indépendant a révélé que les activités de lobbying avaient augmenté en 2021

émis en :

La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a indiqué lundi que la pression a légèrement augmenté en 2021 en France, par rapport à l’année précédente.

La HATVPun organisme français indépendant, qui tient un registre public des activités de lobbying depuis la deuxième loi Sabine (Loi Sabin II) en 2016.

La pression est toute tentative par des individus ou des groupes d’intérêts particuliers d’influencer les décisions du gouvernement.

Cela signifie que l’inscription est obligatoire pour les réunions avec les ministres et leurs employés, les parlementaires et certains hauts fonctionnaires et depuis le 1er juillet, avec les responsables des collectivités locales.

L’objectif est de fournir aux citoyens des informations transparentes sur les relations entre les lobbyistes et les représentants du gouvernement lors de la prise de décisions.

Les activités de pression ont augmenté de 3 %.

Près de 2 500 actions de pression ont été enregistrées dans ce guide, soit une augmentation de 6 % par rapport à 2020. De même, les activités de lobbying déclarées ont augmenté de 3 % par rapport à l’année précédente.

Le type d’organisations qui ont déclaré des activités de lobbying en 2021 comprend :

  • Entreprises (30 %)
  • Organisations professionnelles (24,5%)
  • Organisations à but non lucratif et ONG (19,5 %)

L’économie et l’environnement restent les deux départements ministériels les plus concernés par la pression.

Les discussions informelles ou les rencontres en face à face sont privilégiées et représentent un quart des démarches de lobbying.

L’Autorité suprême appelle à élargir le champ des informations à divulguer et à passer à une période d’annonce tous les six mois.

READ  Qatar Airways, Airborne Bliss

Fichiers Uber

La semaine dernière, le président français Emmanuel Macron a été critiqué par les députés de l’opposition qui ont appelé à une enquête parlementaire sur ses rencontres avec Uber lorsqu’il était ministre de l’Économie de 2014 à 2016.

L’information provenait de la fuite de dizaines de milliers de documents, appelés « dossiers Uber », soumis à la Grande-Bretagne Gardien Un journal publié par un lanceur d’alerte qui s’est identifié mardi dernier comme étant Mark McGahn, un lobbyiste qui a dirigé les efforts d’Uber pour gagner des gouvernements en dehors des États-Unis.

Le Monde Le journal a rapporté que Macron était « plus qu’un partisan, presque un partenaire » de la société américaine, proposant de l’aider dans les efforts de lobbying pour façonner la législation.

« J’ai vu des chefs d’entreprise, c’était toujours officiel, avec mes adjoints, et j’en suis fier », a déclaré Macron en réponse aux accusations. « S’ils créent des emplois en France, j’en suis très fier. »

Jacinthe Poulin

"Wannabe fauteur de troubles. Fanatique de la culture pop. Nerd de zombies. Défenseur du bacon à vie. Passionné d'alcool. Accro à la télévision."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x