Un ministre afghan évacué vers la France a déclaré qu’il était désormais en détention

PARIS (Reuters) – Le ministre français de l’Intérieur a déclaré mardi que cinq Afghans évacués de Kaboul vers la France avaient été placés sous surveillance pour des liens présumés avec les talibans et qu’un autre était en détention pour non-respect de l’ordre de séjour à domicile. .

Les pays occidentaux s’efforcent d’évacuer leurs citoyens et autres d’ici le 31 août, date préalablement convenue avec les talibans pour le retrait des forces étrangères d’Afghanistan. Certains pays ont demandé plus de temps.

“Plus d’un millier d’Afghans et une centaine de Français ont été transférés de Kaboul à Abou Dhabi et d’Abou Dhabi à Paris”, a déclaré le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin à la radio France Info.

“Sur ces milliers d’Afghans, il était supposé – et je dis vraisemblablement – lié aux talibans. Mais il a beaucoup aidé, l’armée française, les citoyens français et les journalistes… Lui et ses amis l’ont mis lui et ses amis sous surveillance lorsqu’ils sont arrivés à la France doit dissiper tout doute.

Il a ajouté : « L’un de ces cinq a quitté l’endroit où nous lui avons demandé de rester et il a été arrêté hier, ce qui indique que les services de sécurité surveillent de près ces individus.

Le gouvernement britannique a déclaré lundi qu’une personne figurant sur une liste “d’interdiction de vol” avait été transportée d’Afghanistan vers la Grande-Bretagne à bord d’un avion militaire britannique dans le cadre des efforts d’évacuation, mais a déclaré que la personne n’était plus un danger.

(Reportage de Benoit van Overstraten; Montage par Sudeep Kar-Gupta et Edmund Blair)

READ  Edward J. Maccabi 1940-2021 | Actualités, Sports, Emplois

Antoinette Lefurgey

"Evangéliste du café sans aucune excuse. Fanatique du Web. Nerd d'Internet. Geek de Twitter."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x