Un militant kenyan accusé d’avoir quitté le Qatar : groupe de défense des droits de l’homme

Un militant kenyan accusé d’avoir quitté le Qatar : groupe de défense des droits de l’homme

DOHA, Qatar, 17 août – Un agent de sécurité kenyan accusé par le Qatar d’avoir reçu de l’argent d’un “agent étranger” pour diffuser de la désinformation a quitté l’Etat du Golfe après avoir payé une amende, a annoncé mardi un groupe de défense des droits de l’homme.

Malcolm Bedale, sous son pseudonyme Noah, a publié des articles sur le sort des travailleurs migrants travaillant sur des projets dans le pays hôte riche en gaz de la Coupe du monde 2022, y compris les infrastructures pour le tournoi.

« Quinze semaines après son arrestation, sa disparition forcée, son interrogatoire sans avocat et finalement sa mise en examen pour activités liées à ses publications sur les réseaux sociaux, Malcolm Bedale a été autorisé à quitter le Qatar le 16 août après avoir payé une lourde amende », a déclaré Migrant Rights, Khaleeji. – Un groupe basé a publié les messages de Badali, a-t-elle écrit sur Twitter.

Le communiqué n’a pas précisé le montant de l’amende ni la destination de son remplaçant.

Une personne proche du dossier a confirmé à l’AFP que Badali avait payé une amende non divulguée et avait quitté le Qatar pour une destination inconnue.

Le Qatar a déclaré le 29 mai que Badali était accusé de “crimes liés à des paiements reçus par un agent étranger pour avoir créé et diffusé des informations trompeuses” après son arrestation au début du mois.

Des groupes de défense des droits de l’homme ont déclaré plus tôt que Badali, qui a été enlevé à son domicile par des agents de la sécurité de l’État, “semble avoir été détenu pour avoir exercé pacifiquement ses droits humains”.

READ  Lalonge : Plateau va produire des pommes de terre en commun avec la France

Badali et l’ambassade du Kenya à Doha n’ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires.

Les organisations internationales ont souvent critiqué le Qatar pour son traitement de centaines de milliers de travailleurs étrangers, principalement originaires d’Afrique et d’Asie.

publicité. Faites défiler pour continuer la lecture.

Doha a annoncé plusieurs réformes de ses règles de recrutement depuis qu’il a été choisi pour accueillir la Coupe du monde, bien que les critiques disent que la mise en œuvre est incomplète.

La FIFPro s’est déclarée “préoccupée” par l’arrestation de Badali, qui “a parlé une semaine avant son arrestation à des responsables syndicaux de son expérience de travail dans le pays”.

Jacinthe Poulin

"Wannabe fauteur de troubles. Fanatique de la culture pop. Nerd de zombies. Défenseur du bacon à vie. Passionné d'alcool. Accro à la télévision."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x