Tous les noirs ont le bon plan de match mais les problèmes restent en dehors du terrain

émis en : la moyenne:

Auckland (AFP)

Alors que la Bledisloe Cup s’est terminée samedi par une démolition 57-22 pour l’Australie, la Nouvelle-Zélande a jeté son dévolu sur le tournoi de rugby avec une incertitude concernant les entraîneurs, les sites et les voyages.

“C’était une très bonne performance, et nous en sommes fiers”, a déclaré l’entraîneur Ian Foster après que les All Blacks se soient remis d’une victoire peu convaincante lors du premier Test de démolition des Wallabies lors du second.

Les questions sur le nombre élevé de pénalités et la mauvaise fin ont été répondues lors du premier test.

Mais d’autres questions subsistent alors que l’équipe se prépare à se rendre en Australie dimanche prochain pour ce qui pourrait prendre plus de trois mois et Foster ne sachant pas s’il trouvera un emploi lorsqu’il rentrera enfin chez lui juste avant Noël.

Son contrat de deux ans expire à la fin de l’année et le rugby néo-zélandais n’a pas encore dit s’il renouvellera pour emmener l’équipe Foster jusqu’à la Coupe du monde 2023 en France.

Les All Blacks, qui cherchent à récupérer le titre de rugby qu’ils ont perdu contre l’Afrique du Sud l’année dernière, veulent savoir où se dérouleront les matchs avec le calendrier original bouleversé par Covid en raison des restrictions de voyage.

Leur prochain match est contre les Wallabies à Perth le 28 août, suivi de deux tests contre l’Argentine déplacés en Australie avec des lieux encore à déterminer.

Les deux derniers Tests contre l’Afrique du Sud restent à jouer en Nouvelle-Zélande mais devraient également être déplacés en Australie.

READ  COVID-19: Karen Lacombe espère une vie "plus normale" en septembre

– ‘Retrousser vos manches’ –

Avec autant d’insurmontables, Foster était heureux que les All Blacks aient pu rester concentrés sur le test de samedi car ils se sont quelque peu maintenus en première mi-temps pour mener 21-15 avant d’attaquer les Wallabies avec cinq tentatives en seconde mi-temps.

“Cela a été une grosse semaine pour régler les choses, et je suis vraiment fier de notre groupe parce que l’équilibre est le suivant : gérez-vous ces choses et avez-vous de bonnes conversations à leur sujet, ou les enfermez-vous simplement et finissez le jeu et essayez pour arranger les choses plus tard », a déclaré Foster.

L’équipe a choisi de se réunir dimanche dernier pour purifier l’air au maximum.

“Nous avons écrit toutes les questions sur les choses que nous ne savons pas et certaines d’entre elles vont à notre conseil d’administration … et nous allons à Jacinda (Première ministre Jacinda Ardern). Je ne sais pas où ils vont mais nous ne sais pas” “Je ne connais pas toutes les réponses”, a déclaré Foster.

“Ce que nous savons, c’est que nous voyageons dans un avion et jouons (en Australie) au moins après l’Argentine et peut-être après l’Afrique du Sud et ensuite nous ne savons pas quelle est la situation de quarantaine”, a-t-il ajouté.

“En tant que groupe, ce que nous avons appris n’est pas de se cacher des informations, mais de les utiliser, d’avoir une conversation, d’être d’accord sur ce que nous savons et ne savons pas, puis d’y entrer et de retrousser vos manches .”

READ  Le tireur d'Al-Rumaihi dit que je suis prêt à donner le meilleur de moi-même au Qatar

Léonard Lachapelle

"Future teen idol. Pionnier hardcore de Twitter. Evangéliste de voyage d'une humilité exaspérante."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x