Singapour ajuste ses politiques d’emploi à l’étranger en raison des problèmes d’emploi au pays

Singapour ajuste ses politiques d’emploi à l’étranger en raison des problèmes d’emploi au pays

SINGAPOUR : Son Premier ministre a déclaré dimanche que le gouvernement de Singapour ajusterait les politiques relatives aux travailleurs étrangers afin de répondre aux préoccupations des résidents locaux concernant la concurrence pour les emplois, alors même que le centre d’affaires mondial reste ouvert aux talents de l’étranger.

“Nous devons ajuster nos politiques pour gérer la qualité, le nombre et la concentration des étrangers à Singapour”, a déclaré Lee Hsien Loong dans son message de la fête nationale. « Si nous le faisons bien, nous pourrons continuer à accueillir les travailleurs étrangers et les nouveaux immigrants, comme nous le devons.

La main-d’œuvre étrangère a toujours été un problème brûlant à Singapour, mais l’incertitude entourant la pandémie de COVID-19 a accru les craintes en matière d’emploi chez les résidents locaux alors que la cité-État se remet d’une récession record l’année dernière.

Les partis d’opposition ont également souligné le problème lors de la campagne électorale générale de l’année dernière, lançant un défi historique au parti de Lee, l’Action du peuple, qui dirige Singapour depuis son indépendance en 1965.

Un peu moins de 30% des 5,7 millions d’habitants de Singapour sont des non-résidents, contre environ 10% en 1990, selon les statistiques gouvernementales.

Lee a averti que le repli sur soi nuirait à la position de Singapour en tant que plaque tournante mondiale et régionale. “Cela nous coûtera des emplois et des opportunités.”

Son gouvernement a resserré les politiques relatives aux travailleurs étrangers depuis plusieurs années tout en prenant des mesures pour encourager l’embauche locale, notamment en augmentant le salaire minimum pour la délivrance des permis de travail.

READ  Les candidatures sont ouvertes pour le programme de stages en recherche biomédicale du Weill Cornell Medical College au Qatar

Le nombre de personnes vivant à Singapour a chuté de 0,3% l’année dernière, la première baisse depuis 2003, car les restrictions de voyage et les pertes d’emplois dues à la pandémie ont poussé les travailleurs étrangers hors du pays.

Lire aussi

Jacinthe Poulin

"Wannabe fauteur de troubles. Fanatique de la culture pop. Nerd de zombies. Défenseur du bacon à vie. Passionné d'alcool. Accro à la télévision."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

| L'Observatoire du Qatar | All Rights Reserved