Simon, adjoint au Front, défend le camp des Six Nations à Nice

Le vice-président de la Fédération française de rugby (FFR), Serge Simon, a déclaré lundi que choisir d’installer un camp des Six Nations dans une partie du pays avec l’un des taux les plus élevés de cas de coronavirus est justifié.

Les Bleus joués par Fabian Galthi sont situés à Nice, par opposition à leur siège à Marcoussis près de Paris, alors qu’ils se préparent pour le match d’ouverture du championnat en Italie le 6 février.

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur est arrivée deuxième après la région Ile-de-France, la région parisienne, lors de tests quotidiens positifs jeudi dernier, selon les statistiques du gouvernement français.

“Si nous venons ici, c’est parce que nous cherchons une valeur ajoutée pour l’équipe, dans leur administration, avec du soleil et de l’énergie et ne pas passer huit semaines à Marcoussi. Il s’agit de briser la routine”, a déclaré Simon à l’AFP.

“Que ce soit ici ou avec Marcusi, la bulle est la plus efficace possible. La différence est qu’il fallait la créer ici.”

La compétition devrait se poursuivre comme prévu malgré la demande de la ministre française des Sports Roxana Maracinho pour plus de «garanties» de protocole en raison de la souche de coronavirus en Grande-Bretagne.

Les entraîneurs, les joueurs et le personnel administratif du camarade Galthie ont tous été testés avant leur arrivée et passeront deux autres examens cette semaine.

Les membres de l’équipe seront à nouveau testés avant le match aller car le protocole a été renforcé depuis la campagne de fin d’année l’automne dernier.

Simon a dit: “Le risque zéro n’existe pas.”

READ  Les forêts repoussent de la taille de la France depuis 2000 - une étude cartographique

Il a ajouté: «La bulle s’est construite à Nice avec un hôtel où nous sommes seuls, un mode de transport où il n’y a que nous, et des installations où il n’y a que nous».

L’équipe de 37 joueurs, qui sera ajoutée avec cinq partenaires d’entraîneurs, restera ensemble jusqu’à tard une semaine avant le match.

Les joueurs retirés des préparatifs du match du week-end seront renvoyés dans leurs équipes locales dans le cadre d’un accord entre la Fédération de football et les clubs.

Le directeur de la performance français Thibaut Giroud a déclaré que cela pourrait être un problème.

“La seule chose difficile pour les 14 gars est de retourner dans leurs clubs puis de revenir lundi car ils doivent passer les examens”, a déclaré Giroud au podcast Le French rugby la semaine dernière.

“Dans tous les autres pays, ils gardent leurs joueurs à peu près tout le temps. Pour nous, c’est difficile parce qu’ils rentrent chez eux, sortent de la bulle et reviennent ensuite.”

mca / iwd

Antoinette Lefurgey

"Evangéliste du café sans aucune excuse. Fanatique du Web. Nerd d'Internet. Geek de Twitter."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x