Sheikha Matar, candidate au Conseil de la Choura, se concentre sur la résolution des problèmes communautaires

Sheikha Matar, candidate au Conseil de la Choura, se concentre sur la résolution des problèmes communautaires

* Entretien avec Cheikha Matar Dabba Al-Dosari, candidate aux élections du Conseil de la Choura, pour les régions chrétienne et Khreib.

Sheikha Matar Dhaba Al-Dosari, qui se présente aux élections du Conseil de la Choura pour le cercle chrétien et Al-Kharib pour servir le Qatar et ses citoyens, a déclaré que son modèle est Son Altesse Sheikha Mozah bint Nasser, qui soutient l’enseignement obligatoire.
“Je suis fière d’être sa” fille “parce qu’elle est la reine de la lumière à travers son style de direction de divers projets de réforme dans l’éducation, la recherche scientifique, les projets de développement et le travail humanitaire”, a-t-elle déclaré.
Dans une interview avec Temps du Golfe“J’ai l’intention de suivre les mêmes orientations que Son Altesse Sheikha Mozah bint Nasser, en particulier dans le secteur social, et je suis déterminée à résoudre les problèmes communautaires tels que le logement, l’éducation, les affaires urbaines et autres”, a déclaré Sheikha Matar.
Al-Dosari a déclaré que sa campagne s’inspire de ce que “nos grands-parents nous ont appris – pour obtenir la perle, vous devez plonger… pour obtenir le meilleur, nous devons faire beaucoup d’efforts. Nous plongerons pour la justice pour vous et avec votre soutien nous serons mieux équipés pour atteindre le meilleur.
Al-Dosari se présente parce qu’elle estime qu'”il est nécessaire que chaque citoyen qatari participe activement aux affaires du Conseil de la Choura dans le cadre de notre État rationnel et du Qatar. Je me suis engagée à me présenter aux élections de la Choura. Conseil dans l’espoir que je serai un membre efficace, s’il est élu.
Il promeut sa campagne sous le slogan “La justice soutient la famille qatarie”. Pour y parvenir, elle a déclaré avoir développé cinq axes pour sa campagne électorale, allant de travailler dans un gouvernement qui sert les citoyens et renforce la sécurité nationale (gouvernement intelligent), des réformes économiques pour encourager les investissements et un système éducatif pour aider à faire progresser le Qatar. , pour promouvoir la sécurité sociale, une meilleure démocratie et plus de liberté.
Al-Dosari est titulaire d’une licence en sociologie de l’Université du Qatar et étudie actuellement pour une maîtrise dans la même spécialité. J’ai travaillé au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur pendant 20 ans. Elle a participé à un large éventail d’ateliers et de conférences ainsi que du travail bénévole. Elle a également une longue expérience dans les domaines du développement éducatif, administratif, humanitaire et éducatif. Elle est formatrice professionnelle. Participez à des activités de bénévolat, en particulier avec des organismes de bienfaisance.
Al-Dosari a déclaré qu’afin de “répondre aux aspirations des citoyens de ma région, je les ai écoutés et pris en compte leurs préoccupations et j’ai posé ma vision, ma mission et mes objectifs sur cette base”.
Ma vision est d’élever l’État du Qatar au rang des pays développés et de renforcer son grand rôle dans la communauté locale et internationale.
“Ma mission est de faire avancer les mécanismes de participation populaire à la prise de décision, d’éduquer les citoyens et de les impliquer dans tous les aspects de la vie, et de travailler pour leur fournir les meilleurs services, en les évaluant et en les améliorant de manière scientifique et pratique .. Préserver les fondements d’une société civile démocratique contemporaine et fournir des services sociaux et des soins de santé avec professionnalisme et normes internationales.” pour tous les membres de la société.
Il vise également à « œuvrer dans la transparence et l’impartialité afin de parvenir au développement du pays sous tous ses aspects, qu’ils soient humains, sociaux, économiques ou environnementaux. Défendre les problèmes de la société qatarie, tels que la sécurité sociale, la protection de la famille qatarie, les problèmes des femmes, les problèmes des jeunes et la prise en charge des personnes ayant des besoins spéciaux, leur réhabilitation et leur intégration dans la société. J’ai également l’intention de proposer des programmes pour soutenir les jeunes talentueux.
La campagne électorale d’Al-Dosari s’articule autour des thèmes suivants, qu’elle explique volontiers :
En ce qui concerne les services publics et la protection de l’État, elle déclare : « Nous avons besoin d’un e-gouvernement intelligent pour renforcer le rôle et les pouvoirs du Bureau d’audit dans le contrôle de l’autorité exécutive et des dépenses publiques, car c’est le partenaire le plus important pour aider l’État. . Le législateur est dans son rôle de surveillance. Je proposerai la création d’un organisme gouvernemental chargé de surveiller la performance des agences gouvernementales et d’établir des incitations matérielles et morales à l’excellence dans les services publics. Établir des règles professionnelles et une éthique pour les emplois qui exigent la confidentialité et l’honnêteté, tels que les médecins, les avocats et les conseillers familiaux, conformément aux normes internationales. Il est également nécessaire d’introduire une loi sur la divulgation, afin de résoudre les conflits d’intérêts afin d’améliorer la transparence et la gouvernance parmi les fonctionnaires.
Al-Dosari soutient également l’encouragement de l’économie en proposant « une réforme économique pour encourager les investissements et inspirer les jeunes qatariens à travailler dans le secteur privé en développant leurs compétences afin de réaliser la Vision nationale du Qatar 2030. Nous devons renforcer les associations professionnelles pour une coopération meilleure et fructueuse. entre eux et les institutions gouvernementales.
Il entend s’attaquer et combattre la hausse des prix des biens de consommation et des matériaux de construction en libéralisant la concurrence et en interdisant les monopoles, en édictant des lois de contrôle des prix afin de les faire baisser.
Je propose également de lutter contre toutes les formes de corruption pouvant entraver les projets économiques et les investisseurs locaux et internationaux.
L’un des intérêts d’Al-Dosari est l’éducation, qu’elle considère comme “un système éducatif pour l’avancement de l’État du Qatar. J’ai une longue expérience dans ce secteur et recommanderai l’adoption d’une loi pour fusionner les vacances entre les écoles publiques, les universités et les écoles privées, assurant la réunification de la famille qatarie.Développer l’enseignement universitaire conformément aux nouvelles exigences communautaires telles que le Collège d’agriculture, Collège technique, pour prendre en compte les différences individuelles entre les étudiants lors de l’entrée dans l’enseignement universitaire.Pour soutenir ceux qui étudient pour un maîtrise ou doctorat par le biais de l’enseignement à distance dans des universités accréditées par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur et pour établir des normes pour la reconnaissance officielle de leurs diplômes. Pour améliorer l’enseignement universitaire et créer plus d’institutions selon la Vision nationale du Qatar 2030, et des ressources humaines plus qualifiées Enfin et surtout, les sports sont enseignés et pratiqués tout au long des étapes académiques pour encourager les étudiants à pratiquer et à exceller dans le sport. la base de l’enseignement obligatoire, qui est un droit fondamental de tous les citoyens.
Parlant de la sécurité sociale, Al-Dosari a déclaré qu’elle avait l’intention de remédier aux déséquilibres persistants de la démographie, du logement des citoyens dans le besoin et de la prise en charge des veuves, des orphelins, des divorcés, des personnes handicapées et des personnes âgées en leur donnant la priorité lors de l’évaluation de leurs besoins. . Poser les bases pour que les femmes puissent occuper des postes de direction dans tous les secteurs, en proposant un système de « quotas » ou en allouant des quotas de femmes et en les impliquant dans des postes de direction.
“Cela donnera à tous les citoyens la possibilité de participer quelle que soit leur origine sociale. Nous ne devons pas non plus oublier de fournir des logements publics adéquats aux femmes, aux veuves et aux femmes divorcées. Une mère qui travaille avec des enfants qui vont à l’école devrait également être prise en considération pour une meilleure intégration familiale.
Al-Dosari entend suggérer que “les retraités expérimentés et reconnus pour leur compétence, devraient former et assister les employés dans diverses institutions. Nous devrions bénéficier de leur expertise professionnelle. Nous devrions également protéger les droits des personnes handicapées, et leur donner des chances égales. avec l’aide de la sécurité sociale.
Al-Dosari a ajouté qu’elle propose de renforcer l’assurance maladie pour les citoyens, en particulier les personnes âgées, les retraités et les personnes handicapées.
Elle a conclu en disant que travailler au sein du Conseil de la Choura sera une opportunité pour une meilleure démocratie et plus de liberté. Il a ajouté que “cela contribuera à protéger les droits de l’homme grâce à l’engagement de l’État à mettre en œuvre tous les pactes connexes et à modifier les lois pour se conformer à ces pactes d’une manière qui n’entre pas en conflit avec les dispositions de la constitution et de la loi islamique”.

READ  Nouvelle-Galles du Sud gratuite ! Il est maintenant temps de sortir du drame de la dette de mille milliards de dollars

Jacinthe Poulin

"Wannabe fauteur de troubles. Fanatique de la culture pop. Nerd de zombies. Défenseur du bacon à vie. Passionné d'alcool. Accro à la télévision."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x