Qui est : Ibrahim Radhi Al-Radi, ambassadeur du Royaume d’Arabie saoudite en République kirghize

Qui est : Ibrahim Radhi Al-Radi, ambassadeur du Royaume d’Arabie saoudite en République kirghize

DJEDDAH : Un village datant des premiers jours de l’islam a été découvert à Yanbu par une équipe de passionnés saoudiens documentant le royaume de manière innovante.

Le chef de projet Abdulaziz Al-Dakhil, fondateur de l’équipe de photographie aérienne d’Erth, a déclaré à Arab News que l’équipe avait inspecté de vastes étendues de la région par télédétection et un hélicoptère à la recherche du clan. “Après avoir enregistré sa présence depuis les airs, l’équipe a trouvé le campement qui gisait sous le sable”, a-t-il déclaré.
Le clan est considéré comme le lieu où la première incursion dans l’Islam a eu lieu et le prophète Mahomet (la paix soit sur lui) et ses compagnons sont restés pendant plus d’un mois.
L’équipe de photographie aérienne de la Terre, fondée en 2015, est une initiative documentaire nationale à but non lucratif qui documente l’Arabie saoudite depuis le ciel. Il est composé de 13 membres aux compétences différentes – photographes, pilotes, guides, historiens et plus – qui souhaitent documenter les différentes régions topographiques et géographiques du royaume à l’aide de parachutes motorisés et d’autres technologies.
Lorsque l’équipe d’Erth a commencé à chercher Al-Oshairah, elle a poursuivi les recherches d’Abdullah Al-Ayashi, un historien de l’équipe, qui a suggéré un site différent de celui qui était devenu généralement accepté.
Après avoir collecté tous les détails, l’équipe a utilisé des images satellites et des photos aériennes pour rechercher divers endroits dans la région.

Certains sont importants pour l’islam tandis que d’autres sont issus de la période préislamique, comme Mada’in Saleh, la région d’Al-Ula vieille de 2 000 ans et les paysages de la région occidentale, notamment les volcans et les puits.

Abdulaziz Al-Dakheel, Fondateur de l’équipe de photographie aérienne Erth

“Après 75 minutes de vol, l’équipe a pu découvrir un village détruit qui serait le clan mentionné dans la Sunnah du Noble Prophète.”
“Notre équipe est composée de personnes qui contribuent aux tâches en fournissant tous les détails requis. Abdullah Al-Ayashi nous a conduits au site du clan à Wadi Yanbu. C’est l’une des principales destinations utilisées par les pèlerins sur le chemin de la Mecque “, a déclaré Al-Dakhil.
« Vous ne pouvez pas trouver le lieu de la bataille ou identifier le village dans lequel elle a eu lieu, mais nous avons pu discerner certaines structures verticales de l’ancien village à vol d’oiseau. »
L’équipe de photographie aérienne d’Erth laissera l’étude du site et la validité de sa revendication sur l’emplacement du champ de bataille aux autorités compétentes.

READ  L'envoyé néerlandais participe à l'initiative "Planter un million d'arbres"

Dans les missions de documentation, l’équipe utilise un parachute motorisé à deux places et un avion rotatif à deux places.

L’intrus a déclaré que chaque jour, ils trouvent de nouveaux sites archéologiques et souvent des artefacts cachés ou perdus de grande importance.
« Nous documentons les différentes civilisations historiques du Royaume, en particulier dans la région occidentale, telles que les châteaux et les tombeaux. Nous documentons également les monuments religieux et historiques de la péninsule arabique. Certains sont importants pour l’islam tandis que d’autres sont issus de la période préislamique, comme Mada’in Saleh, la région d’Al-Ula vieille de 2 000 ans et les paysages de la région occidentale, y compris les volcans et les puits.
Il a révélé que l’équipe avait découvert le mois dernier l’ancienne ville d’Al-Juhfa, située sur la rive gauche du Wadi Al-Ghaydah, à l’est de Rabigh, dans la région de La Mecque. Il est situé à environ 5 km au nord de Miqat Al Jahfa sur une arête rocheuse. “Il a prospéré il y a des centaines d’années, mais le sable y était trempé, ne laissant qu’une partie d’un seul bâtiment.”
“Les vestiges sont une forteresse appelée le palais Olaya, dont le style architectural remonte à l’époque abbasside et est encore recouvert de sable, avec de nombreuses poteries et morceaux de verre dispersés sur tout le site.”
Al-Dakhil a expliqué que l’équipe a surmonté de nombreux obstacles mais continuera contre vents et marées : “C’est un long processus d’essais et d’erreurs. Cela en vaut la peine, car les images de ces monuments historiques parlent mille mots et vont un long chemin dans préserver l’histoire de l’Arabie saoudite.
Dans les missions de documentation, l’équipe utilise un parachute motorisé à deux places et un avion rotatif à deux places.
Leur approche innovante et leurs efforts pour préserver les monuments anciens et historiques d’Arabie saoudite ont remporté le premier prix de l’équipe de photographie aérienne Erth aux National Cultural Awards.
“Il est de notre devoir, en tant qu’explorateurs passionnés, de documenter et de montrer la beauté de notre pays. Pour nous, ce n’est pas un travail, nous apprécions ce que nous faisons depuis les airs et visons à sensibiliser les gens à toutes ces attractions”, Al Dakhil mentionné.
L’équipe a jusqu’à présent documenté plus de 12 000 photographies aériennes à 50 endroits différents.

Jacinthe Poulin

"Wannabe fauteur de troubles. Fanatique de la culture pop. Nerd de zombies. Défenseur du bacon à vie. Passionné d'alcool. Accro à la télévision."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x