vendredi, 08 janvier 2016 15:44

Doha rappelle son ambassadeur de Téhéran‏

La crise diplomatique déclenchée par l'exécution d'un dignitaire chiite en Arabie saoudite s’aggrave, le Qatar et plusieurs pays arabes ont décidé de suspendre leurs relations diplomatiques avec Téhéran.

Tout a commencé samedi 2 janvier quand l’Arabie saoudite décide d’exécuter 47 personnes dont un opposant dignitaire religieux chiite saoudien, cheikh Nimr al-Baqer al-Nimr ainsi que plusieurs djihadistes sunnites proches d’al-Qaïda.

Publié dans Actualités du Qatar

troupes qatariesDéfilé des troupes qataries. Credit : Al Jazeera EnglishEntretien avec Nabil Ennasri réalisé par Vincent Braun, journaliste au quotidien belge La Libre Belgique. 

Le Yémen se prépare au pire. Un millier de soldats qataris et deux cents véhicules blindés sont arrivés en renfort des troupes de la coalition armée dirigée par l’Arabie Saoudite. Une semaine après la mort de 60 soldats de l’alliance sunnite, les monarchies du Golfe et leurs alliés serrent les rangs autour de l’armée yéménite pour venir à bout de la rébellion houthiste chiite qui contrôle encore le nord du pays et la capitale Sanaa, un an après leur entrée dans la ville. C’est dans cette partie de ce pays pauvre du sud de la péninsule arabique que "les deux camps se positionnent pour un conflit majeur", note April Longley, spécialiste du Yémen à l’International Crisis Group, citée par l’AFP.

Publié dans Entretien

Qna Emir Alhazm 09042015La salle où se décide les opérations "Tempête décisive". Credit: QNAL’émir du Qatar cheikh Tamim ben Hamad al-Thani, s’est rendu jeudi 9 avril dans la capitale saoudienne, Riyad. Il fut accompagné du premier ministre et ministre d’Intérieur, Abdullah bin Nasser ben Khalifa al-Thani, du ministre des Affaires étrangères, Khaled ben Mohamed al-Attiyah ainsi que d’une imposante délégation qatarie.

Au cours de sa visite, l'émir a rencontré plusieurs ministres saoudiens ainsi que des hauts gradés de l’armée. Par ailleurs, il a discuté avec le Président yéménite réfugié en Arabie saoudite Abd Rabbou Mansour Hadi. L'entretien a porté sur les derniers développements au Yémen et des moyens pour mettre fin à la crise dans le pays. Au cours de cette réunion, l'émir a affirmé la solidarité et le soutien continu du Qatar au Yémen. Le Président Hadi s’est réfugié à Riyad depuis le 26 mars dernier suite à la prise de l'aéroport d'Aden par la milice chiite houthie le 25 mars. 

Publié dans Actualités du Qatar

sissi et abdallahLe président égyptien Abdel Fattah al-Sissi et le roi Abdallah d'Arabie saoudite (SPA/Sursis)La montée de la menace de l’organisation de l’État islamique (OEI) amène l’Arabie saoudite à infléchir sa politique régionale et à faire taire son hostilité envers les Frères musulmans. Pourtant, la tension entre le Qatar et l’Égypte semble reprendre de plus belle, rendant plus complexe la constitution d’un grand front sunnite face à la fois à l’OEI et à l’Iran.

L’Arabie saoudite espérait que la brouille entre l’Égypte et le Qatar était en passe d’appartenir au passé mais l’actualité de ces dernières semaines prouve le contraire et contrarie ses projets de recréer un front sunnite face à l’Iran. Suite aux raids menés par l’armée égyptienne contre les positions de l’organisation de l’État islamique (OEI) en Libye le 16 février dernier, le Qatar a fait part de ses critiques sur l’opportunité d’une action unilatérale menée par Le Caire.

Publié dans Politique


EIIL.JPG Chercheur et consultant sur les questions islamistes, Romain Caillet est un universitaire spécialiste du salafisme contemporain. Ses travaux sont également consacrés à la guerre civile syrienne et plus largement aux rapports sunnites/chiites dans le monde arabe. Installé depuis septembre 2010 à Beyrouth, il a vécu trois ans au Caire et deux ans à Amman.

Publié dans Politique