PHL, la France attend avec impatience la 10e réunion du Comité économique mixte en 2023

PHL, la France attend avec impatience la 10e réunion du Comité économique mixte en 2023

Les Philippines et la France reportent la réunion de la Commission économique conjointe (JEC) de cette année, provisoirement prévue pour la fin novembre, comme l’a confirmé l’ambassadrice Michèle Bocuse.

Dans une interview, Bocuse a déclaré que la dixième réunion de la commission économique mixte entre les deux pays sera reportée à une date ultérieure pour lui faire place. « Ambition Indopacifique » Qui sera accueilli par le gouvernement français les 24 et 25 novembre.

Le forum économique vise à renforcer les relations économiques de la France avec la région Indo-Pacifique, qui comprend les Philippines.

Bocuse a participé à la dixième réunion de la Commission économique mixte « probablement en début d’année prochaine » à Paris.

Il s’agira de la première réunion en face à face du comité économique intergouvernemental depuis le début de la pandémie. Manille et Paris ont tenu leur dernière rencontre vers juillet 2021.

L’envoyé français a déclaré que les deux parties tenaient des réunions de comité en vue de la dixième session du Comité économique conjoint. Il s’agit notamment de réunions sur la défense et la sécurité qui se tiennent déjà depuis des semaines, l’agriculture, la science et la technologie, la sécurité maritime, l’énergie, ainsi que des consultations politiques.

Selon Bocuse, les gouvernements des Philippines et de la France donnent la priorité aux problèmes de sécurité alimentaire et énergétique, avec lesquels ils peuvent être étroitement liés.

« Le secteur de l’énergie est devenu [increasingly] Important, compte tenu de la situation mondiale… « La dimension de la sécurité alimentaire sera plus présente comme l’une de nos priorités.

READ  Les guichets automatiques et les distributeurs automatiques commencent à accepter de nouveaux billets

Bocuse a déclaré que Franco-French Hydrogen, ou HDF Energy, qui a un projet dans la région de Zamboanga, cherche à renforcer sa présence aux Philippines.

Parallèlement, le constructeur naval français OCEA a déclaré qu’il avait également renouvelé son intérêt à investir localement en signant une lettre d’engagement pour construire son chantier naval local, et qu’il recherchait activement un site qui construirait initialement un maximum de 20 navires.

Ils ont un bon intérêt pour le pays, car le ministère des Transports (DOTr) tient à remplacer les navires rouliers d’occasion, ou RORO, a déclaré Philippe Matier, chef de la délégation du Mouvement des entreprises en France.

DOTr a été si insistant qu’il est nécessaire [a standardized RORO vessel that would go from one island to another. Your government wished it to be built] dit Mater. « OCEA veut étendre son activité ici en construisant différents types de navires que DOTr aimerait… utiliser d’île en île pour remplacer tous les navires RORO usagés et non standard. »

Les Philippines ont réussi à obtenir l’investissement prévu de 1,5 milliard de pesos de l’OCEA lors de la neuvième réunion de la Commission économique mixte. Chris Crismondo / Autorité nationale palestinienne

Crédits image : Chris Crismondo / Autorité nationale palestinienne

Jacinthe Poulin

"Wannabe fauteur de troubles. Fanatique de la culture pop. Nerd de zombies. Défenseur du bacon à vie. Passionné d'alcool. Accro à la télévision."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x