Pas une grande surprise: l’entraîneur de rugby anglais Jones à l’honneur

Seul un homme comme Eddie Jones peut remporter huit victoires consécutives contre les Wallabies et se pose encore des questions sur son avenir en tant qu’entraîneur de rugby en Angleterre.

Mais avant le premier test contre l’Australie à Perth, en Australie-Occidentale, samedi, Jones, d’origine australienne, a déclaré qu’il appréciait la pression et qu’il s’y épanouissait même.

L’Angleterre est arrivée en Australie-Occidentale la semaine dernière après avoir perdu contre l’Irlande et la France et plus récemment une défaite choc 52-21 aux mains des Barbarians.

Jones, souvent énervé, espère mener l’Angleterre à sa neuvième victoire consécutive contre les Wallabies lors du match d’ouverture d’une série qui comprend des matchs à Brisbane et à Sydney au cours des deux samedis suivants.

Alors que Jones a admis qu’il était sous pression à l’approche de la Coupe du monde de rugby 2023 en France, Jones a déclaré qu’il n’était pas seul. Il a déclaré que l’entraîneur néo-zélandais Ian Foster ressentirait la même chose après une baisse des résultats des All Blacks à la fin de l’année dernière. Les All Blacks affronteront l’Irlande samedi.

« Je pense que chaque entraîneur international est sous pression », a déclaré Jones à l’Australian Associated Press. « Je suis sous pression parce que nous n’avons pas obtenu de bons résultats, c’est clair. Nos attentes sont élevées, les attentes des médias sont élevées, les attentes de tout le monde sont élevées et c’est une bonne chose. »

« Dave (l’entraîneur des Walabies Dave Rainey) est sous pression, de l’autre côté de la tranchée, ils (Foster) sont sous pression … cela fait partie du travail que nous aimons et apprécions et acceptons les responsabilités de cette pression. »

READ  Mohamed Salah, Karim Benzema, Kylian Mbappe et Erling Haaland font partie des joueurs vedettes en Europe | actualités footballistiques

Renee a nommé le deuxième rameur Caderen Neville dans l’équipe de départ du premier match, faisant de Neville le plus vieux joueur de Wallaby en plus de 20 ans à faire son premier essai. Le joueur de 33 ans a été nommé joueur partant confirmé jeudi – 10 ans après avoir été appelé dans l’équipe sans plafond.

En 2012, Neville en était à sa première année à jouer pour les Melbourne Rebels – la première des trois équipes australiennes de Super Rugby – lorsqu’il a été enrôlé dans les Wallabies pour se rendre en Argentine et plus tard pour une tournée britannique. Mais il n’a jamais atteint la 23e journée.

Rainey a également embauché David Borecki pour sa première audition. Borecki a passé cinq ans dans le rugby anglais avec les Saracens et les London Irish avant de retourner en Australie en 2020 et de jouer au premier rang pour les Waratahs de Nouvelle-Galles du Sud.

Michael Hooper dirigera les Wallabies pour la 66e fois.

Les Wallabies sont arrivés à Perth tard jeudi soir depuis leur base sur la Sunshine Coast dans le Queensland, au nord de Brisbane.

Jones est allé avec le capitaine anglais Courtney Luce malgré le retour d’Owen Farrell. Nommé centre en salle, Farrell a été tenté de revenir d’une blessure en tant que capitaine, mais Jones est resté avec Luz, qui a mené l’équipe à travers les Six Nations.

C’est la première fois depuis 2018 que Farrell est négligé en tant que capitaine.

Jones a déclaré qu’il n’attache pas beaucoup d’importance à une séquence de victoires et admet qu’il s’attend à ce que les Wallabies jouent le style de jeu auquel ils sont habitués.

READ  Équipe USMNT : éliminatoires de la Coupe du monde contre le Salvador, le Canada et le Honduras

« Le rugby australien est traditionnellement offensif, ils aiment déplacer le ballon, il y a beaucoup de mouvements latéraux du ballon », a déclaré Jones à l’AAP. « Nous avons pu contrer cela, puis trouver des moyens de marquer des points contre eux.

« Je suis sûr que l’Australie n’encouragera pas beaucoup de joueurs dans le jeu. Leur schéma général contre nous est qu’ils ne sont pas expulsés, ils commencent. »

Les lois sont d’accord.

« Je serais surpris s’ils ne nous lançaient pas l’évier de la cuisine », a déclaré vendredi le capitaine anglais. « Nous sommes donc très préparés à tous les scénarios. »

___

faire la queue :

Australie : Tom Banks, Andrew Killaway, Lynn Eketaw, Samu Kerifi, Marika Korobiti, Quad Cooper, Nick White ; Rob Valletini, Michael Hopper (capitaine), Rob Liotta, Kaderen Neville, Darcy Swain, Alan Alalalatoa, David Borecki, Angus Bell. Réserves : Fulau Venga, Scott Seo, James Slipper, Matt Philip, Pete Samu, Jake Gordon, Noah Lolisio, Jordan Pitaya.

Angleterre : Freddy Steward, Jack Noel, Joe Marchant, Owen Farrell, Joe Kukanasiga, Marcus Smith, Danny Kerr ; Billy Vunipola, Tom Carey, Courtney Lawes (capitaine), Johnny Hill, Maru Itogi, Will Stewart, Jimmy George, Ellis Genji. Réserves : Luke Quan-Dickey, Mako Vunipola, Joe Hayes, Ole Chisom, Louis Ludlam, Jack Van Portvelvet, Guy Porter, Henry Arundel.

___

Plus d’AP Rugby : https://apnews.com/hub/rugby et https://twitter.com/AP_Sports

Antoinette Lefurgey

"Entrepreneur indépendant. Communicateur. Joueur. Explorateur. Praticien de la culture pop."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x