OMI : la réélection de l’Inde au Conseil de l’OMI

OMI : la réélection de l’Inde au Conseil de l’OMI
L’Inde a été réélue au Conseil de l’Organisation maritime internationale (OMI) après la tenue d’élections lors de son Assemblée à Londres pour l’exercice biennal 2022-2023.

Les élections indiennes entrent dans la catégorie des 10 États « les plus intéressés par le commerce maritime international », avec l’Australie, le Brésil, le Canada, la France, l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Espagne, la Suède et les Émirats arabes unis.

Le Conseil nouvellement élu se réunira officiellement à la clôture de la 32e Assemblée internationale de la 126e session de l’OMI mercredi, lorsqu’il élira son président et son vice-président pour le prochain mandat de deux ans.

« L’Inde a été réélue au Conseil de l’OMI », a déclaré le haut-commissariat de l’Inde à Londres dans un communiqué sur Twitter après les élections de vendredi.

« La délégation de l’Inde auprès de l’OMI exprime ses sincères remerciements à tous les États membres et se réjouit de travailler avec tous pour la réalisation de nos objectifs communs », indique le communiqué.

Le Conseil est l’organe exécutif de l’Organisation maritime internationale et est chargé, sous la direction de l’Assemblée, de superviser les travaux de l’Organisation. Entre les sessions de l’Assemblée, le Conseil exerce les fonctions de l’Assemblée, sauf pour faire des recommandations aux gouvernements sur la sécurité maritime et la prévention de la pollution.

La Chine, la Grèce, l’Italie, le Japon, la Norvège, le Panama, la République de Corée, la Fédération de Russie, le Royaume-Uni et les États-Unis ont été élus au Conseil dans la catégorie des dix pays ayant « le plus grand intérêt à fournir des services de fret internationaux « .

READ  Hubert Joly a activé Best Buy. Maintenant, il essaie de réformer le capitalisme.

Pendant ce temps, 20 autres nations non élues dans les deux catégories ont été élues au conseil pour s’assurer que toutes les grandes régions géographiques du monde sont représentées comme ayant « des intérêts particuliers dans le transport maritime ou la navigation ». Les 20 pays sur la liste sont les Bahamas, la Belgique, le Chili, Chypre, le Danemark, l’Égypte, l’Indonésie, la Jamaïque, le Kenya, la Malaisie, Malte, le Mexique, le Maroc, les Philippines, le Qatar, l’Arabie saoudite, Singapour, la Thaïlande, la Turquie et le Vanuatu.

La 32e Assemblée de l’Organisation maritime internationale se réunit actuellement au siège de l’OMI à Londres du 6 au 15 décembre. Les 175 États membres et trois membres associés ont le droit d’assister à l’Assemblée, qui est l’organe directeur le plus élevé de l’Organisation maritime internationale.

Les organisations intergouvernementales avec lesquelles des accords de coopération ont été conclus et les organisations internationales non gouvernementales dotées du statut consultatif auprès de l’Organisation maritime internationale sont invitées.

L’Assemblée se réunit normalement une fois tous les deux ans en session ordinaire. Il est chargé d’approuver le programme de travail, de voter le budget et de définir les modalités financières de l’organisation. Il élit également les 40 membres du Conseil de l’Organisation lors de ces réunions pour le prochain mandat de deux ans.

Jacinthe Poulin

"Wannabe fauteur de troubles. Fanatique de la culture pop. Nerd de zombies. Défenseur du bacon à vie. Passionné d'alcool. Accro à la télévision."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x