Ministère des Affaires étrangères : des dizaines de pilotes afghans s’apprêtent à quitter le Tadjikistan prochainement

Un porte-parole du département d’État américain a déclaré à The Hill que près de 150 pilotes et membres du personnel de l’armée de l’air afghane pourraient quitter le Tadjikistan après une brève attente de plusieurs mois avant de quitter l’Afghanistan.

“Les Etats-Unis ont vérifié l’identité d’environ 150 Afghans, après avoir eu accès au dernier groupe à la mi-octobre”, a déclaré vendredi un porte-parole du département d’Etat dans un communiqué.

« Les États-Unis espèrent déplacer bientôt tous les Afghans identifiés ensemble », y compris la pilote enceinte qui avait été précédemment signalée par Reuters parmi les quelque 150 pilotes et membres du personnel afghans détenus au Tadjikistan.

Le porte-parole a déclaré que le ministère ne pouvait pas fournir de calendrier sur le moment où les pilotes quitteraient le pays, mais a noté que “nous sommes en contact régulier avec le gouvernement du Tadjikistan et une partie de ces contacts comprend la coordination en réponse aux pilotes de l’armée de l’air afghane en Tadjikistan.”

Les déclarations du ministère des Affaires étrangères ont d’abord été Rapporté par Reuters.

Lorsque les États-Unis ont commencé à mettre fin à leur présence militaire en Afghanistan en août, des pilotes afghans formés par les États-Unis ont été envoyés par avion au Tadjikistan et en Ouzbékistan. Les pilotes afghans et d’autres basés en Ouzbékistan ont ensuite été transférés aux Émirats arabes unis après que les États-Unis ont conclu un accord pour ce transfert, selon Reuters.

Plusieurs pilotes afghans détenus au Tadjikistan ont déclaré aux organes de presse que la vérification d’identité est la dernière étape avant que les pilotes ne volent en Ouzbékistan, et ils ont récemment été rencontrés par des responsables de l’ambassade américaine au Tadjikistan.

READ  Le Royaume-Uni confirme son soutien à Guaido en tant que président vénézuélien avant un sac d'or d'un milliard de dollars

Des pilotes afghans ont déclaré à Reuters qu’ils étaient préoccupés par l’idée de retourner en Afghanistan, avertissant qu’ils pourraient être tués malgré les déclarations des talibans affirmant qu’aucun mal ne leur serait fait.

Désiré Faure

"Evangéliste du café sans aucune excuse. Fanatique du Web. Nerd d'Internet. Geek de Twitter."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x