Medvedev a mis en garde contre le fait d’être « présomptueux » en poussant Roland-Garros

Medvedev a mis en garde contre le fait d’être « présomptueux » en poussant Roland-Garros

Le numéro deux mondial arrive à Paris après avoir remporté son cinquième titre en 2023, le 20e de sa carrière, mais le premier sur la surface la plus exigeante du sport, à Rome le week-end dernier.

Alors que Rafael Nadal, 14 fois champion, est absent de Roland Garros pour la première fois depuis 2004, le nom de Medvedev reste dans les mémoires comme un successeur possible du grand espagnol.

« Bien sûr, j’ai probablement plus d’attentes que d’habitude à Roland Garros », a déclaré l’excentrique joueur de 27 ans.

« Mais je sais que c’est aussi difficile et que vous devez en quelque sorte utiliser cette confiance, mais ne soyez pas arrogant car c’est là que se trouve le danger.

« Parfois, vous pensez, Oh, eh bien, j’ai bien joué, maintenant ça va être facile. Ensuite, au premier tour, vous avez des problèmes. Vous vous énervez et vous perdez le match. »

L’ancien champion de l’US Open Medvedev a raison d’être prudent.

Il a perdu au premier tour lors de ses quatre premières visites à Roland Garros avant d’arrêter la pourriture avec une course aux quarts de finale en 2021.

L’an dernier, il avait atteint les huitièmes de finale.

À Rome la semaine dernière, il a battu Alexander Zverev, son rival Stefanos Tsitsipas, puis Holger Rohn, très bien classé, en finale.

Sa course au titre l’a aidé à dépasser Novak Djokovic au classement mondial.

Le tirage au sort de Roland-Garros a également été bon puisque la troisième tête de série Djokovic, double champion et poursuivant un record du Grand Chelem masculin de 23, a été entraînée dans le même match que le numéro un mondial Carlos Alcaraz.

READ  Le vote de défiance a échoué en France ; Spectacles du Parlement divisé - WHIO TV 7 et WHIO . Radio

Cela a donné à Medvedev un chemin moins tumultueux vers une place finale potentielle dans un tournoi largement ouvert par l’absence de Nadal.

« Le tournoi sera certainement différent », a déclaré Medvedev.

« Tous les deux jours avant de pouvoir regarder Rafa jouer à la télévision, car ils le montreront à coup sûr. Il jouerait sur le court central.

« Avec lui, il y avait beaucoup moins d’occasions. Donc cette année, c’est définitivement différent. »

L’année dernière, Medvedev n’a remporté que deux titres. Ce fut aussi une saison au cours de laquelle il a cédé une avance de deux sets pour perdre la finale de l’Open d’Australie face à Nadal et a perdu au quatrième tour des matchs d’ouverture français et américain.

Avec tous les joueurs russes et biélorusses, il a été banni de Wimbledon.

Mais en octobre, lui et sa femme Daria sont devenus les parents d’une fille, Daria.

Reste à savoir si cela a un effet calmant à long terme sur Medvedev, souvent instable.

« Je ne veux pas dire que je suis devenu plus mature », a-t-il dit, « parce que je ne suis pas sûr que ce soit vrai ».

Emmy Tailler

"Spécialiste du voyage. Érudit typique des médias sociaux. Ami des animaux partout. Ninja zombie indépendant. Passionné de Twitter."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x