L’Ukraine affirme que la Russie a volé « des centaines de milliers de tonnes » de céréales

Kiev (Reuters) – Le vice-ministre ukrainien de l’Agriculture a déclaré samedi que les forces russes avaient volé « plusieurs centaines de milliers de tonnes » de céréales dans les zones qu’elles occupaient en Ukraine.

S’adressant à la télévision nationale ukrainienne, Taras Vysotsky s’est dit préoccupé par le fait que les forces russes avaient volé la majeure partie de ce qu’il a qualifié de 1,5 million de tonnes de céréales stockées dans les territoires occupés.

Le ministère ukrainien des Affaires étrangères a accusé jeudi la Russie d’avoir volé des céréales dans les terres occupées, dans un acte qui, selon lui, augmente le risque pour la sécurité alimentaire mondiale. Lire la suite

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à Reuters.com

Le ministre de l’Agriculture, Mykola Solsky, a déclaré que les vols de céréales avaient augmenté au cours des deux dernières semaines.

« Personnellement, j’entends cela de la part de nombreux propriétaires de silos dans les territoires occupés. C’est un véritable vol. Cela se produit partout dans les territoires occupés », a déclaré Solsky, cité par le ministère.

Une telle situation pourrait créer des problèmes nutritionnels dans des zones qui ne sont actuellement pas sous contrôle, a-t-il déclaré.

« Il y aura bientôt une récolte de blé dans le sud », a déclaré Solsky. « Mais les agriculteurs dans ce cas pourraient dire : » Voici les clés des jarres – allez les chercher vous-même, si vous le souhaitez « . »

Le Kremlin a nié les allégations de l’Ukraine, affirmant qu’il ne savait pas d’où provenaient les informations.

Le ministère de l’Agriculture a déclaré vendredi que six régions d’Ukraine avaient achevé de semer des céréales au début du printemps malgré l’invasion russe.

READ  Le propriétaire du camion à l'origine de l'accident mortel du chemin de fer de Taiwan s'excuse

L’Ukraine est divisée en 24 régions, mais il n’est pas prévu de planter des céréales à Louhansk, à l’est, en raison des violents combats qui s’y déroulent.

Le ministère n’a donné aucune prévision pour la récolte céréalière de 2022, tandis que les analystes prévoient une production de 41,4 millions de tonnes cette année, contre 86 millions de tonnes en 2021.

APK-Inform, un cabinet de conseil, a déclaré que les exportations de céréales pour 2022/23 pourraient atteindre 33,2 millions de tonnes, contre 45,5 millions de tonnes prévues pour la saison 2021/22, qui se termine en juin.

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à Reuters.com

Reportage de Pavel Politiuk Montage par William Mallard et Hugh Lawson

Nos critères : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Désiré Faure

"Evangéliste du café sans aucune excuse. Fanatique du Web. Nerd d'Internet. Geek de Twitter."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x