L’UAB va changer les règles du COVID, traiter un virus comme la « grippe » pour la nouvelle année scolaire

Une institution leader dans la réponse au COVID-19 en Alabama assouplira son protocole lorsque les étudiants retourneront en classe la semaine prochaine.

L’Université de l’Alabama à Birmingham conseille désormais aux étudiants de traiter le virus comme s’ils avaient la grippe ou l’angine streptococcique: les administrateurs ont déclaré lundi dans un e-mail aux étudiants que les étudiants devraient continuer à être vaccinés, renforcés, testés et traités s’ils étaient infectés. Il n’est plus possible de rechercher ou de signaler des cas aux membres du corps professoral.

«Alors que le virus a diminué dans notre campus fortement vacciné et dans la communauté environnante, les experts en maladies infectieuses et les experts en santé publique de l’UAB conviennent qu’il est maintenant temps d’ajuster certains protocoles pour s’aligner sur nos précautions traditionnelles contre le rhume / la grippe», a lu un e-mail. par Dr.

Au 10 août, le département de la santé publique de l’Alabama signale une moyenne sur 7 jours d’environ 600 cas et 100 hospitalisations dans tout l’État, avec environ 2,4 millions d’habitants de l’Alabama qui ont terminé leur série de vaccinations à ce jour. Le comté de Jefferson fait partie des deux tiers environ des comtés du «rouge», ce qui signifie qu’il a actuellement des niveaux élevés de transmission communautaire.

Cependant, ont écrit les dirigeants, il y a actuellement une baisse des taux d’hospitalisation, des cas à l’hôpital UAB et des tests et traitements facilement disponibles.

Le collège apporte les modifications suivantes au protocole COVID-19 actuel, à compter du lundi 22 août :

  • Student Health ne gérera pas la recherche des contacts et la notification des contacts étroits ; Les étudiants positifs doivent aviser leurs contacts.
  • Les étudiants dont le test est positif via Student Health ou qui téléchargent un test externe positif (à domicile ou en dehors du médecin) via portail patient Vous continuerez à recevoir des lettres de suivi via le portail avec les directives recommandées par le CDC pour les actions suivantes, y compris quand retourner aux activités en classe et sur le campus ; Ce document peut être partagé avec les enseignants si l’élève choisit ou est requis par la politique de présence en classe.
  • Les cas individuels de COVID positifs ne seront plus signalés à la faculté (à un étudiant de sa classe) et la notification de consentement est désactivée.
  • La gestion active des cas sera limitée aux personnes présentant un risque accru de maladie grave et qui pourraient avoir besoin d’aide.
  • Les étudiants sont fortement encouragés à télécharger un test COVID positif sur le portail patient de la santé des étudiants.
READ  Les scientifiques ont mesuré l'ancien champ magnétique de la Terre à partir d'artefacts de l'âge de pierre

Les protocoles de notification pour les superviseurs du personnel infecté par le COVID ne changeront pas, et les administrateurs recommandent aux étudiants de continuer à signaler eux-mêmes « toutes les précautions ou restrictions recommandées » pour leurs enseignants.

Les dirigeants ont souligné que l’université restera facultative, pas sans masque, et qu’ils continueront à surveiller et à évaluer attentivement les données et à ajuster les protocoles si nécessaire.

Ils ont écrit: «En tant que professionnels de la santé publique, des maladies infectieuses et de la santé universitaire, nous resterons vigilants pour suivre l’évolution de la pandémie et veillerons à ce que les décideurs de la LAS disposent des données, des attentes et du contexte appropriés pour prendre les meilleures décisions pour notre communauté universitaire. .”

Selon les directives communautaires COVID-19 de l’Université de l’Alabama, les masques sont toujours nécessaires dans les installations médicales du campus principal, mais pas dans les salles de classe ou d’autres espaces communautaires.

L’Université de l’Alabama à Huntsville a également modifié ses exigences de masquage au printemps. Le masquage intérieur n’est plus obligatoire en UAH, sauf dans les zones cliniques ou après un test positif ou une exposition rapprochée d’une personne non vaccinée à une personne testée positive.

Jacinthe Poulin

"Wannabe fauteur de troubles. Fanatique de la culture pop. Nerd de zombies. Défenseur du bacon à vie. Passionné d'alcool. Accro à la télévision."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x