L’Inde et la France collaborent pour éliminer les plastiques à usage unique

New Delhi: la France et l’Inde devraient travailler ensemble sur une initiative conjointe visant à éliminer progressivement les plastiques à usage unique dans le cadre de leur engagement dans la lutte contre le changement climatique. Ce fut l’un des principaux résultats d’une réunion entre le ministre français des Affaires étrangères en visite, Jean-Yves Le Drian, et le ministre indien de l’environnement Prakash Javadekar.

S’exprimant lors d’un événement à Delhi, le ministre français des Affaires étrangères a déclaré: “La France et l’Inde peuvent également travailler ensemble pour lutter contre les plastiques à usage unique. Nos pays ont pris des décisions très fortes sur cette question … Nous devrions appeler les autres pays à se joindre à nous. cet élan et pourquoi pas? – Œuvrer pour arrêter l’utilisation des plastiques à usage unique. “

L’Inde éliminera progressivement les plastiques à usage unique d’ici 2022, et la France, pour sa part, a commencé à interdire une série de produits en plastique à usage unique. Par le passé, l’Inde et la France ont pris une initiative conjointe, notamment l’International Solar Energy Alliance (ISA) en 2015, qui vise à exploiter l’énergie du soleil dans le cadre de l’utilisation d’énergie propre.

Outre l’initiative «plastique à usage unique», les deux parties ont décidé de travailler sur l’hydrogène vert ou l’hydrogène via un «processus propre». La France enverra également un «expert» à l’Alliance pour les infrastructures résistantes aux catastrophes, ou CDRI.

Le ministre français des Affaires étrangères a salué le CRDI en déclarant: «La France et l’Inde coopèrent également ensemble dans le cadre de l’Alliance pour les infrastructures résistantes aux catastrophes, lancée par le Premier ministre indien en 2019.»

READ  Vidéo virale : une dame qatarie faisant frire des œufs sous le soleil, les internautes se demandent si c'est vrai

«De notre point de vue, cette alliance joue un rôle très important dans la région indo-pacifique pour adapter les infrastructures aux conséquences du changement climatique. Ici aussi, la France apportera une contribution tangible à travers le détachement d’un expert auprès de cette organisation en Delhi. “

Le CRDI vise à renforcer la résilience des infrastructures nouvelles et existantes face aux risques climatiques et de catastrophe. 22 pays et 7 organisations ont rejoint le groupe, en mars 2021.

Léonard Lachapelle

"Future teen idol. Pionnier hardcore de Twitter. Evangéliste de voyage d'une humilité exaspérante."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x