Lewis Hamilton porte un casque arc-en-ciel avant le premier Grand Prix du Qatar

Le septuple champion du monde de Formule 1 Lewis Hamilton portait un casque arc-en-ciel lors des entraînements du Grand Prix du Qatar vendredi, un jour après avoir parlé d’égalité des droits et d’une surveillance accrue dans certains des pays qu’il a visités dans le sport.

L’homosexualité est passible d’emprisonnement au Qatar, comme dans de nombreux pays à majorité musulmane.

L’État conservateur du Golfe accueille le Grand Prix de Formule 1 pour la première fois ce week-end et a signé un contrat de 10 ans à partir de 2023.

Publicité

Publicité

Le casque de Hamilton comportait la phrase “We Stand Together” à l’arrière.

À LIRE : F1 : les tensions couvent au Qatar entre Mercedes et Red Bull

En juillet, Hamilton s’est prononcé contre la législation hongroise anti-LGBT avant la course du Grand Prix du pays, exhortant les électeurs à protéger les droits en les rejetant lors du prochain référendum.

Le pilote le plus titré du sport, avec un score record de 101, a utilisé sa plate-forme pour promouvoir la diversité et faire campagne pour les droits humains.

Jeudi, le prétendant au titre a déclaré aux journalistes du circuit de Losail que même si cela ne dépendait pas des pilotes où ils ont couru, il était au courant de la situation.

“Je pense qu’il y a des problèmes dans ces endroits où nous allons, comme il y en a partout dans le monde, mais bien sûr (cela) semble être considéré comme l’une des pires choses dans cette partie du monde”, a déclaré le Britannique. .

“Je pense que lorsque ces sports vont dans ces endroits, ils ont le devoir de sensibiliser à ces problèmes et ces endroits ont besoin d’un examen minutieux et ont besoin que les médias parlent de ces choses. L’égalité des droits est un problème sérieux.

READ  Un entraîneur de patinage artistique américain suspendu pour dissimulation d'agression sexuelle présumée

À LIRE : Hamilton : le « devoir » de la F1 de sensibiliser aux droits humains

“Mais je comprends qu’ici, ils essaient de prendre des mesures et que la situation ne peut pas changer du jour au lendemain.”

Le Qatar, qui se prépare à accueillir la Coupe du monde de football 2022, a été critiqué pour ses conditions de travail et le traitement des travailleurs migrants.

Le rapport de 48 pages « Reality Check 2021 » d’Amnesty International a déclaré cette semaine que des pratiques telles que la retenue sur les salaires et l’imposition aux travailleurs de changer d’emploi restent répandues, malgré les réformes du travail en 2014.

Les deux dernières courses de la saison de Formule 1 se déroulent en Arabie saoudite et à Abu Dhabi. Bahreïn a également accueilli une course plus tôt dans l’année.

Antoinette Lefurgey

"Evangéliste du café sans aucune excuse. Fanatique du Web. Nerd d'Internet. Geek de Twitter."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x