L’État du Qatar met l’accent sur le facteur démographique dans son projet national de construction d’une société avancée

L’État du Qatar met l’accent sur le facteur démographique dans son projet national de construction d’une société avancée

L’État du Qatar a déclaré qu’il attachait une importance particulière au facteur démographique dans son projet et à son approche continue de la construction d’une société avancée, qui se reflète dans la Vision nationale du Qatar 2030. Celle-ci vise à provoquer un changement quantitatif et qualitatif des variables démographiques et problèmes liés. Grâce à un ensemble de plans et de programmes opérationnels visant à atteindre un équilibre entre la croissance démographique et les exigences du développement durable, afin d’assurer une vie meilleure aux résidents de l’État du Qatar.
Cela ressort de la déclaration de l’État du Qatar faite par SE Dr. Saleh bin Mohammed Al-Nabit, président de l’Autorité de la planification et des statistiques, avant la cinquante-cinquième session de la Commission des Nations Unies sur la population et le développement (CPD55), qui aura lieu du 25 avril à ce jour. 29 sous le titre « Population et développement durable, en particulier une croissance économique durable et inclusive ». Al-Nabit a expliqué que cette approche a contribué à la réalisation d’importantes réalisations dans les domaines de l’économie, de l’urbanisation, des infrastructures, du numérique, de la santé, de l’éducation et d’autres domaines vitaux, ce qui a permis au Qatar de se classer 45e sur 189 pays dans l’indice de développement humain. Publié en 2022 par le Programme des Nations Unies pour le développement.
Il a passé en revue les réalisations de l’État du Qatar dans le domaine de la population et du développement, où le taux de participation à la main-d’œuvre a atteint 88,2 %, ce qui est l’un des taux les plus élevés au monde. Le taux de chômage n’a pas dépassé 0,1 %, ce qui est aussi l’un des plus bas au monde. Son Excellence le Président de l’Autorité de la planification et des statistiques a souligné les efforts continus de l’État du Qatar pour améliorer les conditions de plus de deux millions de travailleurs migrants avec leurs familles et leur offrir une vie décente, en réformant la législation du travail et les pratiques qui s’y rapportent, telles que comme l’abolition du système de parrainage. Permettre à l’employeur de changer d’emploi sans demande de non-objection de la part de l’employeur, fixer un salaire minimum, établir des centres de délivrance de visas d’entrée à l’État dans un certain nombre de pays afin de garantir que les travailleurs ne soient pas exploités, ainsi que créer un fonds pour soutenir et sécuriser les travailleurs.
Il a également évoqué les grands progrès enregistrés par le secteur de la santé au Qatar sur une courte période, qui ont contribué à lutter contre l’épidémie de Covid-19, affirmant que cette amélioration du système de santé se reflétait positivement sur l’espérance de vie à la naissance. Qui est passé de 75,7 ans en 2008 à 80,2 ans en 2020. Dans le même temps, Son Excellence Al-Nabit a souligné le système éducatif qatari, qui ces dernières années a poursuivi sa marche pour répondre aux besoins éducatifs renouvelés des citoyens et des résidents, en particulier à la lumière de la pandémie de Covid-19.
Il a déclaré que le nombre d’années d’études prévues, qui, selon les dernières données statistiques, s’élevait à (12) ans, et le nombre moyen d’années d’études, qui s’élevait à (9,7) ans, est un indicateur important des réalisations du Qatar dans le domaine. de l’éducation. Il a salué la réalité éducative des femmes et des filles au Qatar, où leur nombre à l’Université du Qatar dépasse le nombre d’étudiants masculins, expliquant que cette réalité reflète l’intérêt croissant du Qatar à garantir les droits des femmes dans l’éducation.
Il a souligné que l’État du Qatar accordait une grande attention à la promotion de la participation des femmes à l’économie formelle et informelle et au soutien de leur droit de participer à la course et d’être élues, ce qui a conduit à une augmentation significative de la représentation des femmes dans le processus politique et la vie publique.
Il a estimé que la reprise économique que le Qatar a connue au cours des dernières décennies a permis d’atteindre des niveaux élevés de croissance économique, d’améliorer les revenus des individus, d’éliminer toutes les formes de pauvreté et, en même temps, de contribuer à améliorer la qualité de vie de centaines de milliers de personnes. de personnes. Des familles dans divers pays du monde, à travers le transfert de travailleurs expatriés, qui contribuent activement à la mise en œuvre des plans de développement ambitieux de l’État.
Al-Nabit a exprimé l’aspiration et le désir du Qatar de continuer à travailler avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour la population et le développement dans l’élaboration de cadres de partenariat dans divers domaines liés à la population et au développement.

READ  Une approche globale pour évaluer la résilience systémique des infrastructures critiques : perspectives de l'île caribéenne de Saint-Martin à la suite de l'ouragan Irma - Saint-Martin (France)

Jacinthe Poulin

"Wannabe fauteur de troubles. Fanatique de la culture pop. Nerd de zombies. Défenseur du bacon à vie. Passionné d'alcool. Accro à la télévision."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x