Les structures agricoles comme acteurs économiques majeurs

Les structures agricoles comme acteurs économiques majeurs

Le modèle agricole coopératif a eu un impact positif et significatif sur l’économie locale de la région Nouvelle-Aquitaine, comme en témoigne le programme TRACE mené par la coopération agricole Nouvelle-Aquitaine et le laboratoire Vertigo en 2019. L’objectif du programme était: évaluer l’impact socio-économique mondial des coopératives agricoles sur la région. La Nouvelle-Aquitaine est la première région agricole d’Europe en Europe, avec 83 000 exploitations et 4 millions d’hectares de production. Neuf coopératives engagées ont participé au programme, représentant la diversité de production de la région.

L’une des coopératives participantes est l’Alliance Perlim-Meylim. Avec un volume de 40 000 tonnes, il représente 50% d’une pomme de limousine AOP. Il est produit à haute altitude par 40 producteurs sur 800 hectares de vergers avec un certificat de haute valeur environnementale. Nous avons participé à cette étude pour en savoir plus sur notre impact social et économique. Pour nous, c’est un sujet très important qui s’inscrit pleinement dans notre engagement dans la démarche de responsabilité sociale des entreprises (responsabilité sociale des entreprises) », selon Patrice Chafeilly et Jessica Roussel de Perlem Millim.

Pour Perlim-Meylim, le rapport du projet TRACE témoigne de son rôle clé dans le développement économique local, notamment en ce qui concerne la préservation et la création d’emplois en milieu rural. «Le secteur agricole reste un secteur peu automatisé et à forte intensité de main-d’œuvre», explique Beatrice. «Le résultat le plus surprenant pour nous est que la coopérative agricole, par rapport aux autres secteurs, fait partie des 5% des entreprises ayant l’effet multiplicateur de revenus le plus élevé dans 64 secteurs. Outre la préservation de l’emploi, les coopératives achètent également plus localement. Le secteur agricole reste un véritable pilier. Pour l’économie régionale. “

READ  Un juge libanais ordonne le gel des avoirs d'individus liés à de grandes banques

Figure 1: L’effet multiplicateur des coopératives

Figure 2: L’impact socio-économique de Perlem

Figure 3: L’impact socio-économique de Milim

Outre l’évaluation de l’impact socio-économique, un autre objectif de TRACE est d’identifier et de promouvoir les bonnes pratiques des coopératives en matière de développement régional. «TRACE apprécie le fait que nous sommes un secteur innovant. Citons par exemple le remplacement des emballages en plastique par des emballages en carton 100% recyclé et le respect de la démarche RSE ou HEV. Nous nous efforçons toujours de répondre aux attentes de la communauté.

pour plus d’informations:
Perlem millim
Jessica Russell
Téléphone: +33555252937
[email protected]

Béatrice Chavaili
Téléphone: +33555252930
[email protected]
www.alliance-perlim-meylim.fr
Aussi trouvé dans:

Jacinthe Poulin

"Wannabe fauteur de troubles. Fanatique de la culture pop. Nerd de zombies. Défenseur du bacon à vie. Passionné d'alcool. Accro à la télévision."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x